BTS se livre dans "Black Swan", une oeuvre d'art multi-dimensionnelle

black swan couverture
Le vendredi 17 janvier 2020, BTS a sorti le premier single issu de son très attendu album Map of the Soul: 7, la chanson envoûtante Black Swan. Retour sur cette sortie mêlant psychologie et art.

Dès les premières images de « Black Swan » Art Film performed by MN Dance Company, un ton mêlant sérieux, profondeur et réflexion est donné. Les premiers gestes des danseurs sont à la fois souples et cassés, tellement représentatifs des mouvements naturels d’un cygne. La tension, le tourment est palpable à peine les premières cordes des instruments commencent à vibrer. Ce n’est pas un simple clip de chanson que les spectateurs vont regarder, mais une véritable expérience immersive à laquelle ils sont conviés. La musique entêtante, la danse expressive et la réalisation épurée s’offrent, intriquées, bouleversantes, inséparables, en une bouffée d’émotions de 5:30 minutes.

Le souffle manque et les larmes apparaissent rapidement chez les fans qui sont imergés dans cet intrigant film d’art, surtout ceux qui sont artistes ou qui connaissent le bonheur ressenti en pratiquant ses talents avec passion. Les paroles, traduites en anglais dans les sous-titres, apportent encore une intensité supplémentaire à l’oeuvre. 

Si la version orchestrale disponible sur Youtube est assez épurée, celle disponible à l’achat (iTunes ou Google Play) ou à l’écoute sur les plateformes de streaming est d’un style beaucoup plus urbain emo-trap.

Selon un communiqué de presse, « Black Swan » voit les chanteurs « plonger dans leur for intérieur en tant qu’artistes pour faire face aux ombres qu’ils ont autrefois cachés » : « La chanson exprime leurs craintes qu’un jour la musique ne puisse plus les bouger ou les toucher ». Purecharts.

 

Les voix des membres de Bangtan Sonyeondan se mélangent les unes aux autres, pour un effet de flou, de chaos mental et émotionnel, et de tourment commun aux sept artistes. L’usage de l’autotune dans Black Swan est à mille lieux du lissage des imperfections de la voix qu’utilise nombre d’artistes actuels. Sa présence amplifie la vision artistique de l’oeuvre en accentuant la confusion des sentiments des chanteurs, amplifiant leurs peurs et leur combat contre celles-ci et multiplie les émotions ressenties par les auditeurs. 

L’article de Rolling Stone India pointe également plusieurs faits intéressants:

article Rolling Stone India sur Black Swan de BTS

Traduction: « Lyriquement, Black Swan est une examination déchirante de comment le passage du temps affecte un artiste, les paroles expriment la peur de ne plus être capable de créer de la musique qui résonne avec le monde, et de perdre la faculté de s’exprimer soi-même. Cette mort artistique a des proportions gargantuesques, et est quelque chose que chaque artiste, peu importe leur domaine, redoute. 

Oh ce serait ma première mort
Que j’ai toujours redoutée,

Si ça ne résonne plus du tout en moi

Et ne fait plus vibrer mon coeur

Alors c’est peut-être comme ça que je meurs pour la première fois

Et si ce moment avait lieu maintenant ?

Le titre est également une ode à la découverte de soi à travers l’art, l’identité de soi que l’art peut créer et établir. 

J’avancerai plutôt avec mes propres pieds
Je me précipiterai
Dans les profondeurs les plus abyssales
Je me suis vu

Doucement, j’ouvre les yeux
Ceci est mon bureau, mon studio

Black Swan semble aussi être un aperçu extrêmement personnel de la relation de BTS avec la musique, les épreuves qu’ils ont rencontrées dans leur carrière, et une preuve que Map of the Soul: 7 va aller bien plus profondément qu’aucun autre de leurs albums avant.

BTS a tweeté quelques minutes après la sortie du titre avec le hashtag #BlackSwan. Il semble que les membres étaient impatients de pouvoir le partager avec nous !

[ Traduction du tweet de la compagnie de danse qui a participé au film ] Nous sommes sans voix. Enorme respect pour BTS et Big Hit Entertainment pour créer la musique qui connecte, inspire et plus que tout encourage les gens à s’émerveiller, rêver et croire.

Chère BTS ARMY du monde entier, merci pour tous vos gentils messages et votre soutien. Photo par Urska Boljkovac.

Parallèle entre la chanson de BTS et le film Black Swan 

Les ARMYs ont tout de suite pointé les points de comparaison et de référence de la chanson de BTS avec le film Black Swan, ainsi que les éléments disséminés par le groupe lui-même dans des performances ou publications précédentes: V dans une cape avec des plumes noires lors d’une performance de Singularity, Jin avec le visage craquelé à la fin du MV de Blood Sweat & Tears comme Nathalie Portman sur l’affiche du film Black Swan, etc.

Le film de Darren Aronofsky Black Swan raconte l’histoire d’une ballerine new-yorkaise qui recherche la perfection dans sa danse au détriment de ses désirs personnels. Nina, le personnage principal, sombre peu à peu dans le film dans la confusion entre ce qui est réel et ce que sa part sombre, réprimée, lui fait vivre. De nombreux psychanalystes jungiens (à lire en anglais 1 | 2 | 3) avaient d’ailleurs fait remarquer à la sortie du film que Nina était un exemple de ce à quoi une personne – qui a poussé depuis toute petite  sa Persona à avoir le contrôle de sa vie (recherche de la perfection, faire plaisir aux autres, être sans désirs propres… du moins en apparence) et son Ego à être passif; au détriment de son bien-être personnel – peut être confrontée lorsque l’Ombre devient tellement imposante qu’elle se libère dès qu’une frustration importante est ressentie. Nina refuse d’accepter cette partie d’elle, qui pourtant est essentielle pour atteindre « la perfection » qu’elle a tant cherchée dans son métier de danseuse. Après avoir été consumée par son Ombre, dans un dernier élan de contrôle, Nina essaye de la détruire pour enfin comprendre, trop tard, qu’elle doit juste l’accepter pour être « parfaite ».

C’est un thème récurrent chez les artistes: rechercher plus de maîtrise de ses talents, voire la renommée, et en même temps avoir peur de se perdre dans son art, être harcelés par le succès (cf: paroles de la chanson Shadow) et ne plus savoir ce qu’ils sont sans celui-ci. Si Nina n’avait plus la danse, ni n’obtenait ce rôle dont elle avait toujours rêvé, que deviendrait-elle? De même, dans Black Swan de BTS, sans la musique ni la scène, les membres du groupe se demandent ce qu’ils seraient. Si perdre leur identité de « BTS » ne serait pas comme mourir une première fois.

Contrairement au film d’Aronofsky, la chanson « Black Swan » porte en elle un message d’espoir. De plus, en sachant que le groupe l’intègre au sein de son oeuvre Map of the Soul, elle n’est qu’une partie du voyage initiatique entreprit par les sept artistes depuis plusieurs mois / années. Le prochain titre qui sera dévoilé sera celui de EGO, une autre étape de ce voyage qui nous mènera vers un autre état d’esprit. 


BTS a promis en décembre 2019 que notre attente d’un nouvel album sera méritée. Il semble que les deux titres déjà découverts confirment cette déclaration. Black Swan va longtemps faire parler d’elle comme une oeuvre multi-dimensionnelle tant elle joue sur plusieurs aspects artistiques et conceptuels. Le MV et la version audio peuvent être légèrement différents mais ensemble avec la chorégraphie impressionnante de la MN Dance Company, ils offrent au public matière à une réflexion poussée sur la destinée d’un artiste.

Article écrit par #Liviah

BTS boy child CONNECTCatharsis paysage Jakob Steensen