« BTS Love Yourself Tour » : une tournée étourdissante

Home / Actualités / « BTS Love Yourself Tour » : une tournée étourdissante

Love Yourself, Speak Yourself… La fin d’une ère, entamée en 2017, avec le premier volet, Her. Depuis, du chemin a été parcouru. À l’aube du mois de novembre 2019, voilà deux ans que la campagne Love Myself, a été lancée, le premier novembre 2017, à travers l’ère Love Yourself : une trilogie musicale, des courts-métrages et deux tournées à guichets fermés. Une conclusion en beauté, et des bénéfices considérables pour la campagne caritative de Love Myself. Retour sur la tournée mondiale Love Yourself : Speak Yourself Tour en deux articles. 

Introduction : Love Yourself World Tour, une année mouvementée

La tournée Love Yourself, troisième tournée mondiale de BTS, première tournée incluant des dates françaises, débute le 25 août 2018 à Séoul, au lendemain de la parution du petit dernier, LY : Answer. Des escales dans le monde entier, Amérique, Asie, Europe…dans des pays encore inédits pour les Bangtan Boys. Suivi de son extension, épilogue grandiose, Love Yourself : Speak Yourself entamée le 4 mai 2019, peu après la sortie du premier volet musical de leur nouvelle série, Map Of The Soul : Persona ; avec des dates tout aussi marquantes, et inédites, pour certaines. 

Que dire de ces deux années ? Quelle conclusion en tirer ? Une note nostalgique ponctue inévitablement la dernière représentation, envahissant le coeur des fans au lendemain du concert séoulien Love Yourself : Speak Yourself [The Final] clôturant le 13 octobre 2019 une longue tournée débutée le 25 août 2018, il y a plus d’un an. 

Dans le présent article, ARMY FRANCE vous propose de passer en revue la tournée mondiale, dans sa première variante : Love Yourself. Point sur les dates les plus marquantes, événements et projets ponctuant la tournée, goodies, nouveautés et innovations de l’aménagement des places de concert et accueil médiatique. Votre guide complet si vous avez raté quelques détails !  Pour Speak Yourself, c’est par ici (lien à venir). 

Le Love Yourself World Tour s’étend du 25 août 2018 au stade olympique de Séoul au 7 avril 2019, au stade de Bangkok. Les trois premières étapes qui auront lieu du 25 août au 20 octobre 2018 (Concert d’ouverture de Séoul, l’Amérique du Nord et l’Europe) sont annoncées en avril 2018. Une date supplémentaire au stade de Citi Field sera annoncée début août. La quatrième étape du Love Yourself Tour, la tournée asiatique, sera annoncée quelques mois plus tard, en juillet pour les dates japonaises, et dans les mois suivants pour les dates de Singapour, Taiwan et de la Thaïlande qui seront jouées du  13 novembre 2018 au 7 avril 2019. (Il est intéressant de noter que l’extension Speak Yourself sera par ailleurs annoncée en février 2018, alors que BTS termine tout juste ses dates japonaises et s’apprête à visiter les deux derniers pays du LY Tour, Singapour et la Thaïlande.) 

 

Séoul : Une ouverture sur-vitalisée

Annoncée le 26 avril 2018, la tournée Love Yourself débute au Stade Olympique de Séoul. La barre est placée haut pour le groupé qui signe alors son tout premier stade. Une première impressionnante, le stade ne totalise que très peu de concert sold out depuis sa création, en 1984. Et pourtant, BTS affiche complet en quelques minutes. Ce n’est que le début, d’un futur record historique avec l’extension Speak Yourself l’année suivante…

 Le 25 et le 26 août, les ARMYs entendent alors pour la première fois la setlist du Love Yourself Tour : Les titres phares de la trilogie Love Yourself, à la scénographie déjà connue, envahissent la scène tels que « Fake Love », « D.N.A », « IDOL » ou encore le duo « I’m Fine/Save ME » , « Airplane pt.2 », « Mic Drop », « Anpanman »… conjugués aux solos des garçons, encore inédits en live. 

Parsemant le spectacle, des pistes des albums Love Yourself prennent également vie pour la première fois devant les yeux émerveillés de l’audience, essentiellement issues de l’album Tear : « Magic Shop », « The Truth Untold »,« Outro : Tear », « So What » et l’émouvante « Answer : Love Myself » de l’album Answer. 

Quelques titres iconiques sont de retour à travers trois medley de composition différente. Séoul hérite ainsi de la composition « 21st Century Girl », « Go Go », « BS&T », « Boy in luv », « Danger », le premier jour; « Boyz with fun », « Attack on Bangtan », « Fire », « Silver Spoon » (Baepsae), « Dope » pour le deuxième jour.

 Une troisième setlist, légère variation incluant « Dope », « Go Go », « BS&T »,  « Boy in Luv » et « Fire » a également été jouée parfois, notamment à Paris (19 octobre) et Londres (10 octobre). 

Pleins d’énergie, les Bangtan Boys livrent un spectacle enflammé, de bon augure pour la longue tournée qui les attend. La scénographie particulièrement intéressante pour de nombreuses prestations marque les esprits (review complète du spectacle Love Yourself au Citi Field à venir) 

Un film rediffusant le concert de Séoul sortira au cinéma le 26 janvier 2018, puis, par la suite, en DVD.  Avec 11.7 millions de dollars, sans compter les revenus des séances coréennes, le film BTS : Love Yourself Tour in Seoul a enregistré des recettes impressionnantes, à l’image de son prédécesseur Burn The Stage : The Movie, s’établissant cette fois-ci comme l’événement cinématographique affichant le plus grand box-office au monde lors de sa première journée. Un chiffre historique, vite rejoint par le futur record de Bring The Soul : The Movie, qui, sans surprise, monte la barre d’un cran supplémentaire : selon Forbes, avec 24,3 millions de dollars,  Bring The Soul devient le film événement le plus rentable de l’industrie cinématographique, surpassant le record précédemment établi par Burn The Stage. Un chiffre clé pour un film concentré sur la tournée Love Yourself...Sans compter le record de diffusion simultanée avec plus de 110 pays concernés. 

La sortie DVD du Love Yourself in Seoul présentait, en plus du concert complet de Séoul diffusé au cinéma, un aperçu des coulisses du concert, avec interview et commentaires des membres, et d’autres contenus bonus. Malheureusement à présent sold out, vous pouvez cependant toujours vous procurer l’édition Blu ray, bien que plus coûteuse, sur l’application de vente Weply, pour une quarantaine d’euros. 

Concernant le film documentaire Bring The Soul retraçant la tournée Love Yourself, il est disponible dans un format dématérialisé sur Weverse, une application entièrement dédiée au groupe. L’offre inclue également un commentaire complet du film, inédit, par les membres du groupe pour un total de 13,99 €. Une extension sous forme de série, ajoutant quelques détails supplémentaires est également disponible. 

love yourself tour seoul
love yourself tour seoul

Love Yourself Tour, l’explosion médiatique après un Wings Tour discret, mais remarqué

La tournée Love Yourself s’inscrit dans un cadre particulier. Elle suit l’ère de Wings qui fait face à un succès mondial encore tout neuf et surprenant. Apportant curiosité pour ce groupe encore inconnu aux yeux du monde, mais qui remplit néanmoins des salles complètes, remporte le Billboard 2017 « Top social artist », et est détenteur de records stupéfiants, le Wings Tour est encore titubant sur la scène musicale internationale, il faudra attendre fin 2017, la fin du Wings Tour, pour les premières apparitions télévisées occidentales de BTS, liées qui plus est à la mise en ligne d’un remix américain de Mic Drop.  

Le Billboard 2017 offrait au groupe un rayonnement d’un tout autre genre, une exposition exceptionnelle, une apparition d’une importance capitale pour le groupe. Encore en pleine découverte, les médias s’interrogent alors sur ce nouveau phénomène, sans s’impliquer réellement, dans une attitude observatrice, tandis que certaines sociétés ont déjà pris part au mouvement, comme YouTube et son documentaire Burn The Stage couvrant le Wings Tour. L’Europe reste quant à elle encore silencieuse, nos contrées n’étant, il est vrai, que très peu concernées par le Wings Tour, et ne prenant pas encore, visiblement, la mesure de la chose. Mais le coup d’envoi est lancé et les regards, attentifs. 

Sur un terrain déjà préparé par l’ère Wings,  Love Yourself représente l’implantation de BTS, une affirmation du groupe à travers ses albums de la trilogie phare tout d’abord, puis avec le Love Yourself Tour, avec un passage totalement médiatisé. L’exposition rayonnante de Wings avec le Billboard 2017 puis le Billboard 2018, affichant des scores toujours plus haut, le succès phénoménal en salle de son film documentaire Burn The Stage, les ventes impressionnantes de la trilogie Love Yourself… BTS s’impose, renverse la concurrence, affole les chiffres, dans des records sans précédent…

La presse l’a compris, ce n’est pas un simple effet de mode. Les mentalités commencent à changer, même parmi les pays les plus silencieux. Passé la stupéfaction muette de Wings, lors du Love Yourself Tour les apparitions télévisées et les articles s’enchaînent, que ce soit en Amérique ou en Europe, chacun voulant apporter leur grain de sel au phénomène, à présent incontournable. Propos justifiés ou non, les papiers affluent et la critique est en majorité positive aux États-Unis. Ainsi, la presse américaine ne tarie pas d’éloges en tout genre à leur propos, faisant preuve d’un véritable engouement comme en témoigne Tiffany Taylor dans le reportage ci-dessus pour Billboard. 

Les critiques musicaux américains s’accordent sans mal pour qualifier le spectacle d’une artistique remarquable, d’ « une expérience si captivante, si inclusive et d’une beauté visuelle si épatante qu’il [le spectacle] affirme le groupe comme l’un des mastodonte de la musique pop d’aujourd’hui. » raconte MTV, « tissant une histoire intime d’amour et d’acceptation de soi à travers un concentré de genres musicaux en tout genre, de chorégraphies précises, de visuels colorés et d’un charme indéniable. » Quant à la télévision, elle n’est pas en reste, invitant BTS sur les plateaux télévisés vedettes de l’Amérique. 

 En France, l’avis est alors encore mitigé si l’on en croit certains écrits. Que l’on aime ou non, il en demeure que le Love Yourself World Tour est réellement une affirmation mondiale pour le groupe, au passage retentissant : BTS est au centre de l’actualité et ne laisse pas indifférent et, bien souvent, la plume ne peut s’empêcher de gratter quelques mots. 

Amérique du Nord : de Hamilton à Fort Worth, de Los Angeles à New York

L'omniprésence de la télévision américaine

Ainsi, le Love Yourself Tour fait preuve d’une envergure considérable : c’est un passage de l’Amérique du nord au crible avec pas moins de 15 dates réparties sur 7 villes américaines et canadiennes, comparable aux 15 dates japonaises du Wings Tour, l’année précédente, pour un total de 30 dates asiatiques. 

Cette année, la tendance s’est inversée pour le LY Tour qui cumule une majorité de dates occidentales, sans compter les dates additionnelles du Speak Yourself Tour… La tournée américaine totalise une recette bien garnie, qui, avec les concerts de Séoul, propulse BTS parmi les tournées les plus lucratives de l’été/automne 2018. 

Hamilton, Oakland, Fort Worth, Los Angeles, Newark, Chicago et l’exceptionnel Citi Field à New York… L’Amérique est clairement le nouvel objectif de BTS.

Jimin, au concert de Los Angeles, en selfie-caméra avec le public

Billboard 2018 & The Late Late Show with James Corden

Love Yourself Tour, ce n’était certes pas la première tournée américaine de BTS, cependant, il s’agit certainement de la première tournée à marquer autant la télévision américaine, sans compter l’extension Speak Yourself qui enracinera BTS dans les charts avec ses chiffres impressionnants.  

BTS était déjà très légèrement  présent en 2017 avec Wings, et avait amorcé un début de curiosité par l’entreprise américaine de YouTube et son reportage exclusif Burn The Stage, ainsi qu’un passage déclencheur au BBMAS pour le Top Social Artist de mai 2017, remporté avec succès :  alors que la la tournée Wings touche à sa fin, en novembre 2017, BTS est invité au show de Jimmy Kimmel, au Late Late show ainsi qu’au Ellen Show, invitation combinée notamment à la sortie américaine du MV Mic Drop en version américaine, le 24 novembre,  offrant ainsi au titre une jolie couverture.

The ELLENShow de mai 2018 et le Billboard 2018, dans le cadre de la promotion de Tear sorti à la même période, engendrent tout deux, de fil en aiguille, une transition dans la première moitié de l’année 2018 déjà enclenchée par les quelques passages en fin 2017 pour la promotion de Mic Drop, entre le Wings Tour qui s’était achevé en décembre 2017, et le Love Yourself Tour qui s’enclenche le 5 septembre 2018, aux États-Unis. 

Nos sept garçons sont, en effet, accueillis à bras ouverts sur le continent américain. La tournée américaine LY se caractérise par la présence de BTS à de nombreux événements américains, tout du long, contrairement au Wings tour qui avait été somme toute silencieux, BTS n’était présent sur les show que tardivement, bien après leurs dates américaines à quelques jours à peine de la date finale coréenne. Bruyante et chargée, l’étape américaine du LY Tour ne leur laisse vraisemblablement que peu de répit avec un planning bien rempli.

Ainsi, le 13 septembre 2018, performance aux America’s Got Talent, peu après les concerts à Okland et Los Angeles.  Au lendemain du concert à Hamilton (24 septembre), BTS  fait un passage remarqué au siège de l’ONU le 25 septembre 2018 (Retrouvez la Bangtan bomb retraçant leur passage aux Nations-Unis, de la préparation au discours final ainsi que le discours seul accompagné de notre traduction française) , terminant finalement la journée dans le Tonight Show with Jimmy Fallon  pour une représentation pétillante de IDOL et un échange jovial avec Jimmy Fallon, en interview, qui revient sur le discours de RM, plus tôt dans la journée.

 BTS enchaîne le jour suivant, le 26 septembre, avec un passage dans l’émission Good morning America, pour enfin reprendre le 28 septembre sa série de concerts, à Newark cette fois, puis Chicago les 2 et 3 octobre. Et enfin le clou de la tournée américaine : le Citi Field de New York pour une date unique, le 6 octobre, avant de prendre l’avion pour l’Europe : le 9 octobre, les garçons seront sur la scène londonienne, qui sera elle aussi couplée à une jolie présence médiatique.

Notez que la date de Newark bénéficie d’un « vlog » de 16 minutes filmé tout spécialement par Jungkook dans le cadre de ses GCF. Tourné entièrement en mode VHS, le court-métrage suit le quotidien du groupe sur une journée de concert, du petit déjeuner au retour à l’hôtel, en passant par les répétitions. Très simple dans sa réalisation, le grain vieillot et tremblotant, des couleurs brunâtres étonnamment séduisantes, Jungkook nous offre un regard intime de sa journée à Newark, dans un rendu brut mais sincère. 

America’s Got Talent & Newark concert

Escale au Citi Field : Premier stade étranger, un show new-yorkais historique.

RM citi field

« Welcome ! @CitiField » écrivait RM, dans son tweet  au jour du concert au stade new-yorkais, illustré de la photo ci-dessus, ne pouvant manquer l’opportunité de marquer l’événement. Les fans, autant que les membres, semblent alors aux anges à l’idée de pouvoir partager ensemble une soirée mémorable au Citi Field.

C’est une sacrée surprise pour les ARMYs qui ne s’attendaient pas à une nouvelle date d’une telle ampleur.  La date de Citi Field a été annoncée ultérieurement, en août  (les dates initiales avaient été annoncées en mai).  Le stade de Citi Field, c’est un événement marquant dans la carrière des sept jeunes artistes : premier stade étranger pour BTS, deuxième stade de leur carrière (le premier étant le Stade Olympique de Séoul qui a ouvert la tournée Love yourself, un mois plus tôt) mais pas seulement. Le Citi Field, c’est non seulement le premier stade étranger du groupe, mais également une première pour l’histoire de la musique coréenne. 

BTS sont en effet les premiers artistes coréens à fouler un stade étranger, en affichant qui plus est un sold out. L’émotion est grande pour le groupe qui marque l’histoire, et s’est ressentie lors du concert dont nous vous proposerons une review complète. (à venir)

« Les premiers musiciens coréens de l’histoire dans un stade américain… » énonce RM, les yeux brillants d’excitation «  C’est grâce à vous ». « Merci » enchaîne-t-il, « vous savez, New York est un lieu très important pour moi. C’est là qu’est né la musique qui a changé ma vie. La musique d’ici a changé ma vie, m’a fait rêver, et m’a donné une nouvelle vie. À présent, nous sommes ici, avec plus de 40 000 personnes, à New York. Merci pour tout. » 

RM conclu son discours en appelant les ARMYs à l’utiliser, pour s’aimer :

 « Grâce au Love Yourself Tour, je découvre peu à peu le fait de s’aimer. Avant cette tournée, je ne savais pas ce que c’était que de s’aimer soi-même.[…] Vous m’avez appris, par vos yeux, votre amour, vos tweets, lettres, par tout ça, comment m’aimer. […] Inconsciemment, ce n’était absolument pas voulu, je sens que je vous utilise pour m’aimer. Alors, j’aimerais vous dire une chose : S’il vous plaît, utilisez-moi. Utilisez BTS pour vous aimer. Car, chaque jour qui passait, vous m’avez appris à m’aimer. »

L’émotion était palpable, les larmes perlaient aux coins des yeux, les garçons, à fleur de peau. Tandis que Answer : Love Myself se joue, les dernières paroles de RM résonnent étrangement. Sans surprise, l’un des membres craque : Jimin, qui s’effondre en larmes, en silence, ne pouvant plus retenir la foule d’émotion en ce moment incroyable, mythique dans la carrière de nos sept artistes. Pas de mots, simplement des larmes — un sourire gêné aux lèvres parfois— qui s’écoulent à l’unisson de celles des fans, une symbiose magnifique entre artiste et fan, tout deux submergés par l’émotion de l’instant.

« C’est une sensation étrange. […] Il y avait tellement de monde. Je regardais les membres faire leurs adieux, les gens nous encourageaient avec tellement de force, chacun d’entre nous, sans exception. J’étais si reconnaissant. Le fait que chacun d’entre nous soit aimé tellement fort.» confie Jimin, en coulisse, l’air hébété, le nez rougissant et la larme toujours à l’oeil. 

En moins d’une vingtaine de minutes, le 17 août,  les 40 000 places du Citi Field se sont écoulées jusqu’au moindre siège. Sur Twitter, très précisément 1 heure et 6 minutes après la vente, le compte officiel du stade annonçait complet (voir Tweet ci-dessous, à gauche)… Peu après Big Hit confirmait au Billboard une vente close en 20 minutes. 

Quelques minutes ont suffi, là où d’autres artistes peinent à le remplir sur plusieurs mois. Forbes l’affirme, cette vente éclair du stade Citi Field, à la capacité pourtant considérable, propulse BTS au rang de stars internationales telles que Beyonce ou Paul McCartney. Nul doute que le Citi Field renouvellerait l’expérience avec plaisir. La date restera unique, contrairement aux autres salles de la tournée aux dates souvent doublés voir triplés, le groupe s’envolant pour l’Europe le jour suivant. Une certaine exclusivité se dégage ainsi du spectacle aux couleurs du stade new-yorkais : une première, une date historique, unique et mythique, ancrée à jamais dans la mémoire des personnes ayant eu l’opportunité d’y assister.  

L’Europe : Londres, Amsterdam, Berlin, Paris…

La discrétion est de mise...

Après avoir conclu la tournée américaine par cette date inattendue du Citi Field, BTS entame sa tournée européenne le 9 octobre à Londres, pour un total de 4 pays encore inédits en concert, et 7 dates. La France concluait magnifiquement ce crochet européen, le 19 et 20 octobre. La date anglaise de l’O2 Arena a bénéficiée par la suite d’une sortie en DVD, intégrée dans le DVD Europe, tandis que les autres dates européennes, elles, se sont contentées d’un making of de 15 à 30 minutes, selon les pays. 

BTS ravit également les plateaux télévisés du Royaume-Uni en participant à l’émission de Graham Norton Show, en la compagnie de Whoopi Goldberg qui s’est montrée particulièrement bienveillante. La chaîne BBC a également eu l’occasion d’interviewer le groupe dans un très bon reportage, allant au fond des choses : on y découvre non seulement une interview des garçons, mais également du chorégraphe Son Sung Deuk, qui nous donne un précieux témoignage, le tout dans un contexte détendu, sportif, lors de l’une des répétitions des garçons. La journaliste s’essaye également à un bout de chorégraphie, sous les conseils du chorégraphe attitré de BTS. 

La tournée européenne est marquée par l’accident, léger mais embêtant, de Jungkook, blessé au talon. Cantonné à rester assis sur une chaise, le jeune homme a bien du mal à maintenir les directives. C’est donc avec amusement que de nombreux fans auront remarqués les quelques pas de danses exécutés malgré tout par celui-ci, aux dernières dates européennes, à Paris, entre deux prestations sagement assis sur sa chaise. Lors de son passage soliste pour Euphoria notamment, ses pieds semblent le démanger…

Ces sept dates ne sont pas les seuls concerts que BTS donne en Europe. En effet, avant leur passage à Berlin, en sortant tout juste du concert d’Amsterdam le 13 octobre, BTS fait un crochet rapide par la France afin de présenter, à la surprise générale, une prestation en l’honneur de l’amitié France/Corée du Sud le 14 octobre 2018. En présence du président sud-coréen Moon Jae-In et de son épouse, la première dame de Corée du Sud, l’événement se joue en toute discrétion : un concert privé, dans la salle intimiste du Théâtre du 13e Art, place d’Italie qui n’a été que très peu médiatisé, et tenu secret jusqu’à sa tenue, tout autant que la présence de BTS. 

En élégant costume noir, BTS présente IDOL  s’inscrivant dans la continuité d’un spectacle mélangeant modernité aux  musiques et danses traditionnelles. Le titre est dans le thème et fait honneur aux traditions musicales coréennes. D.N.A est également interprétée. 

Les réactions du public (voir vidéo ci-dessous) sont tantôt enthousiastes pour les ARMYs présents dans la salle, tantôt teintées de curiosité de la part de l’administration française, qui semblent, pour certains, agréablement surpris. La première dame coréenne en particulier, semble particulièrement apprécier les sonorités traditionnelles de IDOL, fredonnant, un sourire aux lèvres, les paroles entêtantes du titre. Les membres saluent par la suite chaleureusement le couple présidentiel, qui leur offre une montre, toute spécialement dédicacée sur la demande de Jin. (voir vidéo) 

Vous pouvez retrouver les prestations ci-dessous : un aperçu général de la rencontre (réaction du public, de la première dame notamment particulièrement enthousiaste, rencontre avec le président après les prestations, etc.). Une version backstage filmée par Big Hit retraçant la rencontre avec le président sud-coréen, ainsi que le déroulement de l’événement, est également disponible sur le DVD Memorie’s 2018. 

Un aller-retour rapide donc pour BTS, puisque le concert aussitôt terminé, le groupe retourne en Allemagne, pour le concert du 16 octobre, avant de revenir en France, pour, cette fois-ci, nos dates tant attendues du 19 et 20 octobre qui concluront la tournée Européenne, en toute beauté. Un souvenir magique, et une sensation de connexion émotionnelle avec les membres, tout aussi émus à la rencontre du public français.

Paris, muse romantique du Love Yourself Tour ?

RM a notamment révélé la sortie imminente de sa « playlist » Mono le 20 octobre, quelques heures avant le dernier concert de Paris, mixtape qui sera publiée le sur-lendemain des concerts (le 22 octobre en France), faisant de Paris, le berceau de son annonce, écrin fantasmé de cette jolie perle sensible qu’est Mono, dans l’esprit de bien de fans.  

Le soir même, dans les coulisses de la salle parisienne en plein concert RM, la mine inquiète et pensive, confiait, entre deux retouches maquillage :

« J’ai envie de pleurer. Je vais sortir quelque chose de manière imminente. J’ai l’impression que je vais pleurer (rire). J’ai traversé beaucoup de choses en l’écrivant [Mono]. Je sais que personne ne m’a forcé à le faire, mais… Ce sont des chansons que j’ai écrites pendant une période particulièrement compliquée pour moi.

J’ai une sensation étrange en pensant au fait que c’est la dernière date [ndr : le concert de Paris], je ne peux m’empêcher d’être ému en parlant. J’essaie vraiment de me calmer, du mieux que je peux. [ndr : RM prend une inspiration nerveuse tandis que Jimin, sur scène, entame les premières notes de Serendipity]

Ce moment, je pense qu’il restera gravé dans ma mémoire, je ne peux pas l’oublier. À Paris… »

« Je suis tellement heureux de pouvoir vous présenter Mono, dans cette ville d’art, Paris…», avait-t-il ajouté publiquement lors du discours de fin de concert, juste avant de jouer la dernière chanson de la tournée européenne, Answer : Love Myself.

Un merveilleux cadeau, délicat qui gardera cette atmosphère particulière de post-concert pour les fans ayant assisté au concert parisien.

À défaut d’avoir pu bénéficier d’une trace vidéo officielle du concert parisien dans sa totalité, comme pour son homologue londonien, la France peut tout de même se targuer d’avoir bénéficié d’un concert, certes privé, supplémentaire, ainsi que d’un film documentaire Bring The Soul tourné sur fond de toile parisienne. Bercé dans une ambiance d’après-concert, au coeur de la culture française, Bring The Soul : The Movie, bien que revenant sur la tournée mondiale Love Yourself toute entière, est un beau clin d’oeil pour les ARMYs français, qui se sont vu dédicacer le film sous la phrase désormais chère à nos coeurs, prononcée par V  dans un français touchant, au concert du 20 octobre : « Je t’aime plus qu’hier, mais moins que demain ». 

Devenue viralela citation a été reprise telle quelle dans notre langue de Molière, comme partie intégrante de la ligne promotionnelle du film Bring The Soul  avec un trailer intitulé « je t’aime ver. » par l’agence. Après un DVD Europe avec l’Angleterre en tête d’affiche, cette fois, c’est la France qui est chouchoutée, et ça fait plaisir ! 

Fermeture du Love Yourself Tour, ce n’est qu’un au revoir…

L’Asie : Japon, Taïwan, Thaïlande, Singapour, Hong Kong, pour des dates

LY tokyo 14 novembre salle
BTS, au Tokyo Dome le 14 janvier

C’est le 13 novembre que reprend la tournée Love Yourself pour sa conclusion (temporaire) asiatique. Le Tokyo Dome et Osaka Dome accueillent BTS du 13 au 24 novembre. Des dates à Taiwain et Singapour s’ensuivent, entrecoupées de quelques autres dates japonaises, à Nagoya, puis Fukuoka, signant la fin de la tournée japonaise. 

Hong Kong s’impose pour pas moins de quatre dates suivies  sans pause, ou presque, du 20 au 24 mars, au Asia World Arena,. (ci-contre vidéo du concert de Hong Kong en self-caméra par Jimin)

Puis vient enfin la conclusion en Thaïlande, le 6 et 7 avril, au stade Rajamangala de la capitale, Bangkok. Initiateur de la future tournée des stades de Speak Yourself ? Peut-être bien. La transition ne semble pas hasardeuse… 

 

On note également une légère variation dans les costumes lors de cette tournée asiatique. Si ceux des solos et des sous-unités restent identiques – excepté celui de Suga, qui troque son costume à paillette contre une combinaison d’un rouge plus tendre et mat – les costumes propres aux chansons de groupe, eux, font peau neuve : costard noir à paillette, taillé sur-mesure pour IDOL et les chansons qui s’ensuivent, ainsi que des ensembles plus décontractés pour le medley, toujours signés GUCCI mais cette fois les chemises compliquées de détails (la tenue pailletée de Jimin issue de la tapageuse version S de l’album LY: Answer…) laissent place à de simples t-shirts estampillés très sobrement GUCCI, accompagnés de vestes, certes plus chargée dans les motifs, et de pantalons simples en cuir moulant les formes. Un air de renouveau, transition pour le futur Speak Yourself à la scénographie totalement revue. 

 Toujours est-il que BTS nous régale de prestations particulièrement enflammées pour cette « dernière » partie du LY Tour, qui sont présentées sous une impulsion toute nouvelle : l’annonce du Love Yourself : Speak Yourself Tour qui accompagne joyeusement les dernières dates asiatiques à compter du mois de février. Un répit nous est offert avant la fin définitive de l’ère Love Yourself, gonflant d’espoir de nombreux coeurs, une extension pour poursuivre le travail de « s’aimer soi-même », et plus encore, s’exprimer, aux côté des garçons, pour une dernière année. La page n’est pas encore tournée ! Rendez-vous sur le lien suivant pour poursuivre sur la tournée Speak Yourself. (lien à venir)

BTS au dome de Osaka, brandissant leur slogan

Article écrit par #Plume 

Traduction EN/FR : #Plume