Le SNEP et BTS: abécédaire des charts en France

Cela fait désormais un peu plus de six ans depuis que BTS s’est élancé pour la première fois sur les devants de la scène musicale. Depuis, nous avons pu observer au fil des années en tant que fans et/ou amateurs de musique la fulgurance de leur capacité à grimper les marches des classements musicaux coréens, américains et mondiaux. En France, leur première percée sur les charts Hit-Parade français date du 10 février 2017, avec Spring Day, dans le classement Top Singles Téléchargés, à la 99ème place. À présent, BTS s’implante, doucement dans le SNEP…

De 2017 à nos jours, du chemin a été fait, et la connaissance des ARMYs en matière de charting s’est élargie. BTS et leurs ARMYs sont à l’assaut des « charts » et nous, l’équipe d’ARMY FRANCE, sommes ici présents pour vous y aider !

Qu'est-ce que le SNEP ?

SNEP

Tout d’abord, nous ne saurions commencer cet article sans vous expliquer ce qu’est le SNEP.

Le SNEP, acronyme du Syndicat National de l’Édition Phonographique, est la seule et unique instance officielle française de certification musicale. En d’autres termes, ce sont eux qui délivrent les Disques d’Or, disques de Platine etc…

Ils sont aussi à l’origine des classements musicaux les plus surveillés dans l’univers musical français. Pour les ARMYs familiers de l’industrie musicale américaine, le SNEP est l’équivalent du Billboard et du RIAA (Recording Association of America) réunis.

Le SNEP n’est pas l’unique organisme de classements musicaux en France. L’un des plus connus est « Charts In France » qui est également très surveillé notamment par les DJs et les programmateurs musicaux.

Cependant, nous avons décidé de favoriser le SNEP car il partage, avec Charts In France, les mêmes sources d’informations et de données.

Pourquoi est-il important pour BTS et les ARMYs d'être présents dans le SNEP ?

La « stratégie des classements », notamment observée du côté des États-Unis, a su prouver son efficacité à de nombreuses reprises.

En effet, cette stratégie a été à l’origine de l’élévation de BTS au rang d’artistes mondiaux, célébrés et respectés pour leur musique universelle qui transcende les barrières du langage. C’est d’ailleurs grâce à cette initiative provenant des ARMYs du monde entier que Suga a pu réaliser son rêve d’entrer dans le classement Billboard HOT100 !

Par mimétisme, ce qui a fonctionné aux États-Unis et qui rayonne déjà à l’international, comme une onde se propageant dans les quatre coins du monde, a été importé en France.

Il est possible, par le biais des charts, pour un large panel de professionnels français – travaillant autant dans les médias que dans l’industrie phonographique – de jauger l’engagement des fans, l’attention portée pour un artiste, et son importanceC’est leur principal instrument de mesure.

Ce que les professionnels regardent chez un artiste c’est avant tout :

  • La position du classement d’un artiste ;
  • La longévité de ce même artiste à rester dans ce même classement.

Les acteurs de la musique ne misent pas sur une chanson ou un artiste qui ne produit pas d’activité. Étant donné que les positions dans ces classements témoignent de l’engagement local pour BTS, nous avons le devoir de les y porter au plus haut, dans notre pays.

La longévité dans les classements, c’est important. Prenons pour exemple le remix de Mic Drop aux USA. La chanson s’est imposée dans les charts américains, perdurant pas moins de 10 semaines dans le classement Billboard HOT100. Tout le long de sa présence dans le classement, Mic Drop bénéficiait d’une certaine couverture radiophonique intéressante. Une fois disparu du classement, MIC DROP Remix a également disparu des stations de radio américaines.

Autrement dit, il suffit d’être présent dans le hit-parade pour promouvoir efficacement BTS.

Quels sont les différents classements du SNEP qui intéressent les ARMYs ?

Depuis le 27 avril 2018, seules les écoutes en streaming issues de la consommation premium (abonnements payants) sont prises en compte pour le calcul des meilleures ventes et des certifications. Parmi celles-ci, nous discernons le Top Album et le Top Singles.

Top album

Ce classement hebdomadaire rend compte des Albums les plus consommés en France des trois manières suivantes :

  • Les achats Physiques ;
  • Les achats Digitaux ;
  • Les services de Streaming.

L’équivalent aux USA est le Billboard 200.

« Comment sont comptabilisés les streams pour le Top Albums », nous direz-vous ? À l’aide d’un calcul relativement simple. Sur le site du SNEP il est indiqué que :

« Les écoutes en streaming sont converties en équivalent-ventes et ajoutées aux ventes physiques (CD & Vinyles) et aux ventes en téléchargement. La dernière actualisation de la méthode de conversion streaming/ventes d’albums date du 4 janvier 2019 et consiste dans un premier temps en l‘accumulation des volumes d’écoutes en streaming de tous les titres d’un album. Ce total est converti en équivalent-ventes (sur la base de 1500 streams = 1 vente) après avoir soustrait de ce total la moitié des streams du titre le plus écouté. »

Le Top Albums se subdivisait en quatre classements, mais seulement deux nous sont restés suite à la reconfiguration du site du SNEP, à la plus grande consternation des acteurs de la scène musicale : le Top Albums et le Top Albums Physiques. Les Tops Albums Téléchargés et Top Albums Streaming ne sont plus disponibles en ligne. La modification a eu lieu également à un moment très dommageable pour les ARMYs : la semaine après notre mass buying party digitale des anciens albums et titres de BTS. Nous ne saurons probablement jamais si nous avions réussi à classer les anciens albums dans le top…

Le Top Albums Physiques comptabilise chaque semaine les albums les plus achetés sous format physique. Historiquement, il a été impossible pour BTS de fréquenter ce classement pendant de longues années. Mais nous parlerons de ces complications typiquement françaises plus loin dans cet article.

‌Top Singles

Ce classement hebdomadaire rend compte des titres les plus consommés en France des deux manières suivantes :

  •  Les achats Digitaux ;
  • Les services de Streaming.

Pour le streaming, parallèlement aux albums, un autre calcul s’opère chaque semaine :

« Les téléchargements d’un titre sont convertis en équivalent streams (sur la base de 1 téléchargement = 150 streams) et sont ensuite ajoutés aux volumes de streaming de ce titre. »

A noter: Ce top se subdivisait également en deux classements : Le Top Singles Streaming et le Top Singles Téléchargés. Eux-aussi ont fait les frais de la reconfiguration du site du SNEP. A une époque où le streaming prend de l’importance, l’abandon des tops streaming (single comme album) et téléchargement est particulièrement incompréhensible. 

Comme son nom l’indique, le Top Singles Streaming était un classement hebdomadaire qui rendait compte des titres les plus écoutés sur toutes les plateformes reconnues en France : Deezer, Spotify, Napster, Pandora, Apple Music, Tidal… Attention, les vues YouTube ne sont pas comptabilisées dans les classements du SNEP: Top Albums comme Top Singles.

Pro-Tip : Le SNEP comptabilise pour un stream tout titre écouté plus de 30 secondes provenant d’un compte payant.

Le Top Singles Téléchargés était actualisé hebdomadairement et comptabilisait seulement les achats digitaux, notamment les achats effectués sur iTunes.

NB : La direction d’iTunes a récemment annoncé la fermeture prochaine de son service de bibliothèque musicale en ligne. Bientôt plus d’iTunes !

‌Quant au Classements Radios, c’est tout simplement les titres les plus joués à la radio par semaineait!

Quelles ont été les difficultés pour les français pour imposer BTS dans les charts français?

Nous l’avions évoqué plus haut, les ARMYs français ont été confrontés à des problèmes majeurs afin de parvenir à faire figurer BTS dans le paysage musical français. Ces contraintes justifient notamment les lacunes de notre communauté française, en comparaison à celles d’autres pays, en terme de certification et de prestige, en France. L’histoire de BTS dans notre pays commence à peine, et les ARMYs ont désormais toutes les cartes en main pour propulser BTS au sommet, dans l’hexagone.

Le problème des albums physiques

Pour le Top Albums, pendant que d’autres pays européens exposaient leurs prouesses au regard des ARMYs du monde entier, la France était privée d’un des trois critères nécessaires à la classification du Top Albums : pas de comptabilisation des ventes physique, n’ayant pas de distributeur français permettant d’établir des ventes comptant pour le SNEP. Seules des possibilités de vente en « import » étaient offertes par les quelques points de vente français proposant l’achat d’albums BTS, des ventes physiques qui n’étaient donc pas pris en compte par le SNEP. Un sérieux handicap. 

Malgré cela,  Love Yourself : Her a tout de même pu se hisser à la 75ème position du Top Albums, et ce, avec 0 ventes physiques comptabilisées.

 

Le 22 Octobre 2018, nous, ARMY FRANCE, étions les premiers à annoncer la signature en grande pompe d’un contrat de distribution entre Sony Music France et BTS. Désormais, Sony Music France pouvaient distribuer aux enseignes françaises les albums de BTS et devinez quoi… Sony Music communique bien avec le SNEP. (voir images ci-dessous) 

Finalement, la signature entre Sony Music et BTS était globale, et il ne s’agissait pas là d’un contrat exclusif à la France. En revanche, cette signature n’avait pas été d’une grande aide en France, à cette époque-là… ‌Pourquoi ?

Tout simplement car Sony Music n’était pas assez compétitif par rapport à d’autres distributeurs, comme les ARMYs ont pu le remarquer lorsque Sony a signé un contrat d’exclusivité pour la distribution de Persona (i.e. : la hausse des prix).

Fin 2018, les ARMYs nous faisant régulièrement la remarque des prix relativement haut qu’affichait la Fnac. Cette constatation a motivé l’entrée en négociations de notre fanbase, ARMY FRANCE, avec la Fnac afin de faire baisser les dépenses des ARMYs français. La Fnac a essayé de faire au mieux afin de satisfaire les attentes de leur clientèle. Pour les ARMYs ayant effectué quelques recherches, il s’est avéré que le nouveau distributeurs de la Fnac n’était pas The Orchard (une filiale de Sony Music). C’en était un autre. Mais ce distributeur-là était bien reconnu au niveau du SNEP.

Pas de panique donc, pour la première fois, un album de BTS allait être comptabilisé sous format physique en France, par le biais de l’album MOTS : Persona (12 avril 2019), avec un prix plus que correct qui plus est. Il a donc fallu attendre 2019 pour voir une amélioration dans la comptabilisation des ventes physique de BTS en France. Une amélioration décisive puisque Persona parvient à atteindre, une première pour un artiste coréen, le Disque d’Or, soit 50 000 ventes, attribué par le SNEP en décembre 2019. 

‌Sony Music France et Map Of The Soul: Persona

Les ARMYs, fort heureux de leur première victoire, pré-commandaient sereinement leurs albums à la FNAC, chaque album coûtait 19,99€De plus, ARMY FRANCE et la FNAC ont réussi à mettre en place des packs de quatre albums, chacun d’une version différente de Persona, coûtant 79,99€.

Cependant, contre toute attente, Sony Music signe à l’échelle européenne (voire mondiale) un contrat d’exclusivité de la distribution de l’album Map Of The Soul: Persona de BTS. Le problème étant… Le nouveau prix des albums. Désormais, ils coûteraient 27,99€ à l’unité, soit une hausse de 40,02%.

Les premiers à pré-commander étaient épargnés, ainsi que les sets de 4 albums proposés par la Fnac (car c’est un produit que Sony ne distribue pas, la Fnac pouvait donc continuer à commander ces derniers via son ancien distributeur). Panique chez les ARMYs français. Nous pouvions voir toutes sortes de réactions, plutôt négatives, accompagnées d’un profond sentiment d’injustice

BTS persona prix DÉGOÛT

Action, réaction : notre équipe décida de lancer une large campagne de mass emailing pour reporter la situation européenne à BigHit, mobilisant tous les ARMYs français, ainsi qu’un pressing sur les réseaux sociaux au moyen d’hashtags propulsés en Top Tendances française, et de mentions massives. Quelques jours plus tard, les ARMYs français ont été entendus !

Sony Music France décide donc de baisser le prix de l’album Map Of The Soul: Persona de quatre euros, soit un prix final de 23,99€.

Comment expliquer cette hausse des prix de la part de Sony Music France ?

Nous ne l’avons su que plus tard : Sony Music s’apprêtait à prendre en charge la promotion de l’album dans chacun des pays où l’entreprise était implantée. Cela inclut notamment la signature avec Columbia Records, un label de chez Sony Music, qui devait prendre en charge la promotion de la chanson titre de l’album sur la scène phonographique. 

Une évolution intéressante pour BTS, impliquant une présence médiatique plus conséquente : Télévision, radio… une nouvelle porte s’ouvre pour la promotion du groupe en France, donnant de beaux résultats. Après le problème du critère de vente physique, la hausse des prix, c’est à présent le souci de la diffusion dématérialisée de leurs chansons en France auprès du grand public, inexistante, qui s’apprêtait à être réglée ! En quoi consiste donc exactement le rôle du label ? 

‌Le label de BTS : son rôle, ses conséquences

Pendant très, très longtemps, les ARMYs français ont essayé de promouvoir BTS par leurs propres moyens, en demandant sans cesse aux stations de radio et aux chaînes de télévision musicales de diffuser les titres de BTS.

Comment peut-on expliquer l’absence de BTS dans ces dernières ?

Pour répondre à cette question, nous allons d’abord dans un premier temps vous expliquer comment fonctionnent les programmations musicales à la télévision, puis à la radio.

La

Le principal interlocuteur des ARMYs durant cette période fût le Community Manager du compte de la chaîne de télévision musicale NRJHits.

Cette dernière, ou ce dernier, nous expliquait en 2016, avant même la fondation de notre fanbase, qu’il ne leur était pas possible de diffuser les MV de BTS à la télévision car les chaînes de télévision sont soumises à une réglementation qui interdit la diffusion d’une quelconque vidéo musicale sans autorisation.

Il leur manquait donc l’autorisation de BigHit, ou d’un « ayant-droit » français capable de délivrer cette autorisation à la place de la maison de disque (BigHit en l’occurrence). Habituellement, cette tâche est remplie par ce qu’on appelle un « label » . Or, jusqu’en 2019, BTS n’avait aucun label en France. 

D’après NRJHits La Chaîne, la diffusion en radio serait beaucoup plus libre.

La

Ce faisant, les ARMYs ont frappé à la porte des radios, utilisant un système de mass requests, en envoyant divers mails. Mais les radios, pour la plupart, ont ignoré la demande, pourtant massive, des fans français. Et croyez-nous, ce n’était pas de leur faute, car là encore, la loi française intervient.

Certes, il est possible de diffuser BTS à la radio française sans être dans l’illégalité, mais la réglementation est si stricte pour les droits radiographiques (télévisuels) que le système s’est automatisé au fil du temps.

Les labels, en France du moins, envoient constamment aux programmateurs musicaux des radios la chanson qu’ils doivent promouvoir. Ainsi, avec tous les labels existants et tous les artistes qu’ils représentent, le programmateur musical se retrouve avec une sorte de pile de titres à passer, et ce dernier se sert tout en haut de la pile au moment de constituer sa playlist.

Les fichiers musicaux que les labels envoient correspondent à certaines normes propres aux radios françaises (c’est d’ailleurs pour cette raison qu’à la radio, parfois, certaines chansons semblent accélérées, car il existe une norme de limite de temps). Qu’importe le nombre de sollicitations des ARMYs pour la diffusion d’un titre de BTS, même massive, aucun titre ne sera envoyé aux radios françaises pour un passage aux ondes, tant que BTS ne possédera pas de label. Il n’est donc pas possible pour les Bangtan Boys de passer à la radio française.

Ce problème existait également aux États-Unis d’une manière moins complexe (et il ne semble pas exister ailleurs à notre connaissance), mais il a été rapidement résolu car BTS était déjà représenté aux USA, grâce à ses multiples concerts, en la personne d’Eshy Gazit. BTS avait également signé aux USA avec Sony Music ATV, et par la suite RED, qui agissent comme un label aux États-Unis.

« Comment expliquez-vous que des radios françaises aient pu diffuser quelques fois des titres de BTS alors que le groupe n'avait pas encore signé avec Columbia Records ? »

C’est une bonne question, et à ça nous avons notre propre hypothèse (qui n’a pas encore été confirmée par les principaux intéressés, mais qui nous semble être la plus probable) :

Ces titres diffusés étaient pour la plupart des titres japonais. En effet, il se trouve que BTS a signé au Japon avec Universal Music Japan (maison de disque au Japon) et Def Jam Japan (label japonais d’Universal Music Japan).

Universal Music, leader de la musique mondial, est une grande entreprise habituée de la gestion des droits voisins. Ainsi, lorsqu’un programmateur musical français demande une musique de BTS aux labels français, seul Def Jam France répondra présent. Celui-ci lui répondra alors quelque chose comme : « Nos collègues japonais ont le titre, on vous envoie ça tout de suite ! ».

C’est notamment pour ça que NRJHits La Chaîne a pu diffuser pendant si longtemps les MV japonais de BTS, car ils ont pu avoir l’autorisation de Def Jam France via Def Jam Japan.

Souvenez-vous, lorsque les ARMYs français ont recommandé massivement à l’animateur radio Cauet de passer Mic Drop Remix : Celui-ci n’avait pas le fichier radio du titre ; l’équipe a alors dû chercher le titre sur un téléphone, qu’elle a rapproché d’un micro pour pouvoir diffuser la chanson. Pas très pratique !

Les rares fois où des titres coréens passaient à la radio, c’était pour des occasions exceptionnelles. Comme les deux fois où Guillaume Pley de chez NRJ Radio a demandé aux ARMYs de retweeter 10 000 fois son tweet pour obtenir une diffusion, ou bien lorsque NRJ Radio devait présenter ses excuses à la communauté française.

‌Les quotas à la radio française

Les fameux quotas de diffusion de titres provenant d’artistes français imposés aux radios françaises ne sont pas un mystère : En effet, 40% des diffusions doivent être françaisesMais ces quotas ne sont pas les seuls ! Il existe des quotas pour les artistes jeunes, émergents, ou déjà établis.

Sachez que pour la plupart des radios, ces quotas sont largement, largement respectés car bien plus de 40% des diffusions sont françaises, et relativement peu sont étrangères. Cela reflète notamment les tendances observées dans les classements du SNEP, où nous pouvons aisément remarquer que la majorité des artistes figurant dans le hit-parade sont françaisLa France, un pays très attaché à sa production française.

Il est très difficile pour un artiste étranger de figurer dans nos classements. En effet, tous les acteurs de la musique française soutiennent les productions françaises de toutes les manières que ce soit, allant de la loi, des radios, jusqu’aux maisons de disque.

Le SNEP par exemple, est très fier de compter 46 productions françaises parmi les 50 meilleures ventes d’album en février 2019. Soit 92% d’artistes français dans les charts. Un marché somme toute, très difficile à pénétrer pour un artiste étranger. C’est encore plus difficile, vous en conviendrez, pour un artiste coréen.

‌Le problème avec le streaming premium

Suite aux multiples tricheries liées aux achats de streams dénoncées par les artistes Rap de la scène musicale française, le SNEP a décidé de prendre une mesure pour le moins drastique qui consiste en la comptabilisation des streams provenant uniquement de comptes premiums, arrêtant ainsi de comptabiliser tous les streams sans regarder leur provenance (venant de comptes premiums ou non).

C’est d’autant plus problématique sachant que la France est un pays nouvellement initié au streaming, autrement dit un pays qui commence tout juste à surfer sur la vague du streaming, à l’opposé d’autres pays européens déjà habitués à ce nouveau moyen de consommation de la musique.

Par exemple, le titre le plus « streamé » en France comptabilise 270 000 écoutes par jour en moyenne, là où le Royaume-Uni en compte 430 000.

Ci-dessus le classement français à gauche, et le classement anglais à droite sur la même semaine. Le Top 3 français correspond uniquement à des titres d’artistes français.

Le Royaume-Uni compte 66 Millions d’habitants tandis que la France en compte 67 Millions. En d’autres termes, le Royaume-Uni a un plus large ratio de streams/habitant que la France. C’est donc une nation qui stream bien plus qu’en France.

Quelques chiffres :

  • Espagne : 630 000 streams pour le premier du classement, 47 Millions d’habitants ;
  • Italie : 470 000 streams, 60 Millions d’habitants ;
  • Allemagne : 620 000 streams, 83 Millions d’habitants.

En France, le ratio de streams/comptes premiums sur Spotify n’est pas optimisé malgré un fort potentiel. Les ARMYs sont, en effet, encouragés à streamer sur Spotify, plutôt que Deezer, et on constate par ailleurs bien plus de résultats sur Spotify lors des streaming pour BTS, que sur Deezer.  Cependant, la tendance française reste à Deezer : les français possèdent bien plus de comptes premiums sur Deezer que sur Spotify – Deezer prend 50% du marché en France et Spotify n’en prend que 11. 

Ainsi, tiraillés entre deux plateformes, les ARMYs français sont bien plus présents en streaming sur Spotify, du fait de la tendance ARMYs à favoriser cette plateforme, mais ne possédant que peu de compte Spotify premium français, les résultats sont moins conséquents. Le fandom français est éparpillé, les résultats partagés entre les deux plateformes.

En d’autres termes, le nombre de streams des ARMYs français provenant de comptes premiums est relativement faible en comparaison avec celui des autres pays européens. La faute au faible nombre de comptes premium, qui plus est davantage présents sur Deezer que Spotify, malgré une grande implication du fandom français. Il est difficile de pallier à ce problème sans changer les habitudes de consommation des fans, requérant un investissement humain et financier conséquent.

Le streaming

Un fan éprouve généralement le besoin de soutenir son artiste d’une quelconque manière que ce soit. Les fans français ont pour objectif de hisser BTS en tête des classements français notamment grâce à Deezer. Imposer BTS comme une réelle tendance à travers Shazam, et exploser les ventes de leurs albums à la Fnac. Nous vous proposons ainsi de soutenir BTS via le streaming afin que la carrière de BTS puisse se développer en France.

Streaming SNEP BTS

Le streaming est un mode de lecture en direct, visuel ou audio, en flux sur internet. C’est exactement le système qu’utilise YouTube pour diffuser des vidéos, ou Spotify pour diffuser de la musique. Les principales plateformes de streaming en France sont Deezer, Spotify, Napster, Apple Music et Tidal.

Ces plateformes de streaming permettent d’écouter de la musique sans l’acquérir, moyennant un abonnement (modèle payant) ou l’intrusion de publicité, ainsi qu’une limitation du service (modèle gratuit). Ces plateformes proposent des services aux fonctionnalités et prix très similaires pour la plupart.

Il s’avère que le streaming a sauvé l’industrie de la musique qui a connue une décennie de décroissance notable (perte de près de la moitié du chiffre d’affaire dans le monde — 23,8 Milliards de dollars US en 1999 contre 14,3 Milliards en 2014), et est donc plus que pris en compte dans les classements musicaux.

CHIFFRE D'AFFAIRES

Le streaming est une donnée très suivie par les industriels de la musique puisqu’il est directement associé à la demande, en direct, et constitue un véritable indicateur des tendances émergentes. C’est aussi l’une des deux données uniques du Top Singles SNEP (achats digitaux et streaming).

Plus BTS génèrent de « streams », plus la demande est forte. Plus la demande est forte, plus c’est un succès. Ce succès est illustré à travers les classements musicaux. Vous l’aurez compris, le streaming est donc le ticket d’or pour faire entrer BTS dans les classements français, et développer leur carrière. C’est là-dessus qu’il nous faut nous concentrer.

Par exemple, pour la certification Or de l’album ‹ Map Of The Soul: Persona › en France, les ARMYs comptaient principalement sur le streaming pour atteindre cette consécration. Il va donc falloir pour les fans jusque-là passifs, s’investir dans le streaming, et pour les fans jusque-là actifs, modifier leurs habitudes de streaming (spoiler : aller sur Deezer, Spotify et Shazam).

Comme évoqué précédemment, gardez en mémoire que seul le flux streaming provenant d’abonnements payants (individuel, famille, étudiant…) est pris en compte par le SNEP, c’est pourquoi si cela vous est possible, il vous faudra souscrire à un abonnement Deezer ou Spotify pour streamer les albums de BTS.

Cependant, notons une nuance quant à l’utilisation des comptes gratuits pour le stream : Les résultats provenants de comptes gratuits ne compteront certes pas pour le classement officiel du SNEP, principal objectif pour marquer significativement l’influence de BTS en France pour les professionnels français et internationaux, mais ils seront tout de même visibles sur les classements internes des plateforme de streaming, et restent une donnée intéressante pour les acteurs français.

 Les streams gratuits figureront ainsi dans les classements Deezer et Spotify Top France, qui, par conséquent, s’imposent comme l’une des plus grandes playlist du pays. Cela permet de donner une belle exposition de BTS auprès du grand public, et des animateurs radio, qui jettent régulièrement un oeil aux dits classements. Ne baissez donc pas vos efforts, toute pierre compte, au niveau de chacun, apportant un poids supplémentaire à BTS, en France. Mais songez à l’investissement dans un compte premium au plus vite afin d’optimiser vos résultats en les qualifiants pour le classement officiel du SNEP, si la chose vous est possible !

ancien logo de deezer

Sans transition, Deezer est le leader du service de streaming musical en France. Il n’existe pas de différence ou d’avantage Deezer sur Spotify vis-à-vis des classements français.

Si nous vous recommandons Deezer c’est notamment dû au fait que c’est une société française qui permettrait de meilleures opportunités et possibilités (festivals, partenariats..) pour BTS en France.

 

Shazam

Depuis sa création, Shazam est en pleine ascension et ne cesse de conquérir le coeur de nombreux utilisateurs à travers le monde, témoignant ainsi de l’intérêt croissant pour les services qu’offre l’application.

Shazam et les classements français relatifs au streaming sont inextricablement liés (exemple : les résultats d’un Top Shazam qui se retrouvent dans les charts du SNEP).

Les futurs hits sont souvent débusqués sur Shazam avant de passer sur les ondes pour susciter encore plus d’engouement. Ce qui a su capter en particulier l’attention des radios.

En effet, l’application a une longueur d’avance sur les radios : c’est un très bon thermomètre qui permet entre autres de mesurer le succès des chansons avant de les diffuser plus largement à la radio, pour celles qui se démarquent en figurant dans le classement.

BTS, du fait qu’il soit un groupe sud-coréen, ne correspond pas vraiment à l’archétype des musiques diffusées dans les radios françaises. C’est pourquoi un grand engouement pour BTS caractérisé par une grande fréquence quotidienne de shazams leur permettrait de se démarquer par rapport à d’autres artistes et en définitive, d’accéder à une certaine couverture radiophonique.

Pour conclure, Shazam n’est donc pas à négliger, et ça, les radios l’ont très bien compris : beaucoup d’entre elles ont choisi d’établir un partenariat avec Shazam. En résumé, Shazam agit en tant que régie musicale pour nombre de radio françaises (RTL, FunRadio…) légitimée par son Top Shazam France.

SHAZAM GRAPHIQUE SNEP BTS

Conclusion

À l’issue de cet abécédaire, vous avez normalement toutes les informations nécessaires pour vous élancer à la conquête du Hit-Parade français ! Nous n’attendons plus que vous pour rejoindre les camps des nombreux ARMYs qui soutiennent BTS et leur progression en France au quotidien !

Alors que le come-back qui se profile à l’horizon, n’hésitez pas à rejoindre nos « Streaming Party » pour viser les Disques d’Or pour le prochain album ainsi que pour Love Yourself: Answer. Plus d’impasse, avec un distributeur français, et un label, les ARMYs ont à présent toutes les clés nécessaires pour faire briller BTS, à l’image du Disque d’Or de Map of the Soul: Persona, obtenu en décembre 2019.

Nous attendons avec impatience les classements Top Albums du SNEP pour l’année complète 2019 pour voir à quelle place se situe Map of the Soul: Persona. Nous espérons y voir l’EP dans le Top 100.

Certification OR Map Of The Soul: Persona

Article écrit par #H. Mis à jour par #Plume et #Liviah.

Comments
pingbacks / trackbacks
BTS Paris concert Speak yourselfBTS grammy award