Cypher Pt 3 : Killer

Traduit de l’anglais (@doolsetbangtan) par #JJ

니가 무엇을 하든 I will kill for
내가 무엇을 하든 I’ll be real for
똑바로 봐
이게 바로 니가 바 바란 beast mode
남자는 담배 여자는 바람 필 때
I smoke beat this a beat smoke

Who the man told you crazy
Who the fella told you crazy
I’m better than ya lazy

키보드로 힙합 하는 놈들보다
백 배는 열심히 살지
랩=만만한 genre
Too many generals
어중이떠중이들아 다 갖춰라 매너를
무슨 벌스 하나도 제대로 못 끌어가는 놈들이
랩이나 음악을 논하려 하니들
그래서 여기는 지금도 똑같이 전부 다 이렇게 랩을 하지
세 글자 아니면 두 글자씩밖에 못 말해
다 중환자지
Motherfather 실어증 환자들 전부 사짜들
Back yourself and look at the mirror
가져올라면 독창적으로 좀 해봐 뭐 suckas
성의들이 zero
I go by the name of monster
Welcome to the monster plaza
This a cypher im a rider
Imma ride it like a biker
Oh 쉿 거꾸로 돌려봐 beat
넌 하수구 난 구수하지
실력이 파업중인 애들이
내 뒤에서 시위는 겁나 하지
Man what you afraid of
난 비트 위에서 당당해
넌 거진 다
주머니와 없는 실력까지 가난해
I don’t need GIVENCHY, cuz im a star
I don’t need HUGO, already a boss
난 아냐 부처, but im a butcher
니 살을 깎아버려 like a
바꿔라 니 iphone
You dont need your airplane mode
난 로밍 요금만 몇십 돈
And you know I can take it more
돈 벌어라 돌로
팔어 돌이나 돌팔이들
Sao paulo to Stockholm
니넨 평생 못 앉을 자리들
I sit

Hater들은 많지
But no problem, I kill
날 묻기 위해 내 커리어에다 파대는 삽질
Bitch I don’t care
You can’t control my shit
불신을 참아낸 닌자가 돼 다시 돌아왔지

이네 번째 앨범 정규의 관점 Cypher
이 트랙이 나오면 Hater들 완전 암전
불법인 이 씬에 이 곡은 합법, 함정
다 빠지겠지 매일 다들
Hang hang over bang
터져 나와 Swag
어딜 가든 직진
또 어딜 가든 있지 모든 힙찌질이 힙찔
비례적인 위치
날 욕하기엔 Busy
But 난 입질 왔담 삐끼
모든 언니s call me 삐삐
누가 날 보고 욕하고 그래
니 상황이나 보고서 오라고 그래
난 남부러울 게 없어 다 보라고 그래
Oh 난 비트 비트 위
Wiggle wiggling jingle jingling
뒹굴 뒹굴지, 비글 비글짓
또 이글이글 힘
지금 지금 링 위를 위를
지배를 하는 신 이름 오를 킹
이건 맛보기일 뿐 아직은 간식
내 랩은 곧 니 배를 채우는 한식
그래 내 나라 한국
어설픈 영어 지껄이는 랩 만식이들 다 봐라
지금 누가 니 위에 있는지 What

Hater들은 많지
But no problem, I kill
날 묻기 위해 내 커리어에다 파대는 삽질
Bitch I don’t care
You can’t control my shit
불신을 참아낸 닌자가 돼 다시 돌아왔지

SUGA a.k.a Agust D 두 번째 이름
길거리를 걸어 다니면 수군대 내 이름
대구에서부터 압구정까지 깔아 놓은 내 비트
전 세계 사방 곳곳 살아 숨쉬는
내 음악들의 생기
나는 비트란 작두를 타는
애기 무당, that’s me
TV속에 비치는 모습 반은 카게무샤인 건 아니
너의 세치 혀로 객기 부려봤자
그건 rapping 호객 행위
놈팽이들의 뺑끼를 향해 때리는
묵직한 내 패왕랩의 패기
건방 떠는 rapper 듣보잡들을 잡아다
농락시켜버리는 내 flow job
고작 그 따위 말로 날 극딜해봤자
난 더 강해져 불가사의
난 니들의 시기 질투를 먹고 자라는 불가사리
알다시피 내 목소린 좀 꼴림
남자든 여자든 랩으로 홍콩을
보내는 유연한 내 혀놀림
이 먹이사슬 위
난 항상 정상 위의 정상 최상위
멈추지 않는 똘끼
누가 내 뒤에서 나를 엿맥이든
니들이 쳐놀 때 우린 세계일주
나이를 허투루 쳐먹은 행님들
내 기준에서는 너도 애기 수준
내가 뭐 wack이든 내가 뭐 fake이든
어쨌든 저쨌든 가요계 새 기준
이 랩은 꼰대 귀때기에 쌔리는 폭풍 귀싸대기
Chop chop chop

Hater들은 많지
But no problem, I kill
날 묻기 위해 내 커리어에다 파대는 삽질
Bitch I don’t care
You can’t control my shit
불신을 참아낸 닌자가 돼 다시 돌아왔지

Peu importe ce que tu fais, je tuerai
Peu importe ce que je fais, je serai sincère
Regarde attentivement
Voici exactement le mode bestial que tu voulais
Quand les hommes fument des cigarettes et que les femmes trompent
Je fume ce beat, c’est un beat fumé (1)

Quel est l’homme qui a dit que tu étais fou
Quel est le pote qui a dit que tu étais fou
Je suis meilleur que vous, les feignasses

J’ai vécu cent fois plus dur que ces salopards
Qui font du hip-hop avec leur clavier
« le Rap = un genre facile »
Trop de généralités
Toutes sortes de gens, vous devriez apprendre les bonnes manières
Pourquoi ces incompétents qui ne savent même pas écrire un vers
Essayent de parler de rap ou de musique
C’est pour ça que tout le monde rap de la même façon aujourd’hui encore
Ils arrivent seulement à prononcer une lettre ou deux en même temps
Tous des patients en état critique
Connards (2), aphasiques (3), tous des escrocs
Retourne-toi et regarde dans le miroir
Si vous devez sortir un truc, soyez originaux, les suceurs
Vous faites zéro effort
Je suis connu sous le nom de monstre
Bienvenue au Monster plaza
Ceci est un message codé, je suis un pilote
Pilotant comme un biker
Oh, chut, joue-la à l’envers, beat (4)
Tu es un gouffre et je me sens satisfait
Les gamins dont le talent fait la grève
Sont très contestataires dans mon dos
Mec, de quoi as-tu peur ?
Je n’ai peur de rien sur le rythme
Toutes tes poches sont vides
Et même tes capacités quasi inexistantes sont pauvres
Je n’ai pas besoin de Givenchy parce que je suis une star
Je n’ai pas besoin d’Hugo, je suis déjà un Boss
Je ne suis pas Bouddha (5), je suis un boucher
Je dépèce ta chair comme un (boucher)
Change ton iPhone
Tu n’as pas besoin du mode avion
Mes simples frais de roaming s’élèvent à des centaines de dollars
Et tu sais que je peux me permettre encore plus
Fais du fric avec tes compétences négligées
Va juste vendre des compétences maladroites, espèce de charlatan (6)
De Sao Paulo à Stockholm
Sur des fauteuils que vous ne pourrez jamais atteindre
Je m’assieds

Il y a beaucoup d’antis
Mais pas de problème, je tue
Ils creusent ma carrière pour m’enterrer (7)
Bitch, je m’en fiche
Vous ne pouvez pas maîtriser ma merde
Je suis revenu comme un ninja qui a surmonté la méfiance

Ce 4ème album, une vue panoramique, message codé
Quand ce morceau commence, les antis se taisent complètement
Dans ce milieu illégitime, cette chanson est un piège légitime
Tout le monde tombera dedans un jour
Accrochez accrochez-vous bang
Le swag explose
Où que j’aille, j’y vais sans détour
Où que j’aille, il y a tous ces losers du hip-hop
Nos positions sont proportionnelles
Vous devriez être trop occupés pour me diffamer
Mais je sens une morsure, hameçon (8)
Toutes les filles m’appellent, bip bip (9)
Qui ose m’insulter
Dis-leur d’aller voir leur propre situation et de revenir
J’ai tout ce que je veux, dis-leur de me regarder
Oh, je suis au top du beat beat
Déhanché se déhanchant, tintement tintant
Rouleau roulant, Beagle beaglant (10)
Et ma force qui s’enflamme
Le dieu qui maîtrise, règne sur le ring ring
Maintenant maintenant, le roi qui élèvera son nom au même rang
Ce n’est qu’un avant-goût, seulement un en-cas
Mon rap est un repas coréen qui te remplit l’estomac
Ouais, mon pays la Corée
Tous ces pigeons de rappeurs(11) qui bredouillent en anglais devraient regarder         Celui qui se tient au-dessus d’eux, Quoi

Il y a beaucoup d’antis
Mais pas de problème, je tue
Ils creusent ma carrière pour m’enterrer
Mais je m’en fiche
Vous ne pouvez pas maîtriser ma merde
Je suis revenu comme un ninja qui a surmonté la méfiance

SUGA alias Agust D mon second nom
Quand je marche dans les rues, les gens murmurent mon nom
Mon beat que j’ai étendu de Daegu à Apgujeong
Ma musique qui respire, vivante
Dans tous les coins du monde
Je suis un bébé chamane qui danse
Pieds-nus sur les épées du beat, c’est moi
Sais-tu que la moitié de ce que je montre à la télé est un guerrier de l’ombre (12)
Même si tu agis avec des paroles de défi, utilisant ta langue acérée (13)
Tu ne fais que rapper pour racoler
Ciblant ces gros culs de feignasses stupides (14)
L’esprit ambitieux et solide de mon rap supérieur
Mon flow job (15) qui attrape ces rappeurs arrogants inconnus
Et qui joue avec eux
Même si tu m’attaques avec tes mots insignifiants de cette façon (16)
Je ne fais que devenir plus fort, un mystère
Je suis une étoile de mer qui grandit grâce à ta jalousie
Comme tu le sais, ma voix excite les gens
Mes jeux de langues souples font jouir (17) les gens avec mon rap
Les hommes comme les femmes
En haut de cette chaîne alimentaire
Je suis toujours au top du top, au sommet
Mon excentricité inarrêtable
Que quelqu’un me la foute à l’envers ou pas
Nous faisons le tour du monde quand toi tu fais ton paresseux
Les « hyung-nim » (18) qui ont grandi sans mûrir
Selon mon standard, tu en es encore au niveau bébé
Que je sois ou non un nul ou une contrefaçon
Que ce soit çi ou ça, je suis le nouveau standard de la Pop
Ce rap frappe les oreilles de ces vieux cons comme une tempête
chop chop chop

Il y a beaucoup d’antis
Mais pas de problème, je tue
Ils creusent ma carrière pour m’enterrer
Mais je m’en fiche
Vous ne pouvez pas maîtriser ma merde
Je suis revenu comme un ninja qui a surmonté la méfiance

Notes :

(1) « Quand les hommes fument des cigarettes et que les femmes trompent /Je fume ce beat, c’est un beat fumé » : 

« Avoir une aventure », en coréen, se dit 바람피우다 (barampiwooda). « Fumer des cigarettes » se dit 담배를 피우다 : le terme 담배를  (« 담배 » (dambae : cigarette)) + (« »(reul : particule objet)) associé au verbe 피우다 (piwooda : fumer). RM a décidé de séparer 바람피우다 (barampiwooda) en deux parties, 바람 (baram : vent) et 피우다 (fumer), pour que le terme “피우다” puisse se référer autant à « avoir une aventure » (barampiwooda) qu’à « fumer des cigarettes » (dambaereulpiwooda).
Le terme piwooda, commun à ces deux mots, est ainsi «  partagé » entre les deux termes. C’est un pont, un lien qui, pour un locuteur natif, permet d’associer mentalement, et automatiquement, les deux expressions. Par ce vers, RM réalise ainsi une jolie pirouette linguistique.

La ligne « Quand les hommes fument des cigarettes et que les femmes trompent » a été pointée du doigt par de nombreuses personnes jugeant la ligne particulièrement dégradante pour l’image de la femme. Ces personnes voyaient là une manière de sous-entendre que, à l’image d’un homme enchaînant les cigarettes, les femmes mariées enchaînaient les conquêtes.

(2) « motherfucker »

(3) « Tous des patients en état critique / Connards, aphasiques, tous des escrocs » :

L’aphasie est un trouble du langage allant de la difficulté de trouver ses mots à une perte totale de la faculté de parler. Elle est le plus souvent causée par un accident vasculaire cérébral, elle peut être permanente ou transitoire suivant l’importance de la lésion cérébrale.

(4) « Oh, chut, joue-la à l’envers, beat » :

« chut » est prononcé « shit », « merde » en anglais.

(5) « Je ne suis pas Bouddha, je suis un boucher » (« 난 아냐 부처, but im a butcher »:

« Bouddha », en coréen, se dit 부처 (bucheo), ce qui rime avec « boucher » (butcher en anglais)

(6) « Va juste vendre des compétences maladroites, espèce de charlatan » :

 « 돌팔이 » (dolpari, un charlatan) vient de 돌다 (tourner, vagabonder) et 팔다 (vendre), ce qui signifie « marchand ambulant » lorsque les termes sont associés. Aujourd’hui, 돌팔이 décrit quelqu’un qui n’est pas qualifié pour quelque chose mais qui prétend le contraire. Comme (dol) signifie « caillou/roc », les paroles coréennes signifient littéralement: « Fais de l’argent avec une pierre, va juste vendre tes cailloux, espèce de charlatant. »

(7) « Ils creusent ma carrière pour m’enterrer » :

  Jeu de mot : « 삽질 »(sapjil, pelleter) est un terme d’argot couramment utilisé pour décrire une action inutile. Il faut comprendre : « Ces antis attaquent ma carrière pour m’enterrer, en fait, ils perdent juste leur temps. »

(8) « Mais je sens une morsure, hameçon » : 

« 삐끼 » (bbikki) est un terme d’argot pour un « night club barker », c’est à dire un homme particulièrement pénible en boîte de nuit. L’utilisation de 삐끼 au lieu de 미끼 (mikki, appât) permet à 입질 왔다 (le poisson a mordu à l’hameçon) de prendre une nouvelle signification : la chance arrive.

(9) « Toutes les filles m’appellent, bip bip » :

 

Les paroles coréennes originales utilisent le terme « 언니 (unnie) », utilisé par une femme lorsqu’elle s’adresse à une autre femme plus âgée. Cependant, il est commun pour les nigh club breakers (même si ce sont des hommes) d’appeler les clientes unnie. L’utilisation d’unnie est donc normale ici.

« 삐삐 » (bbibbi) est un « bipeur », ancêtre simplet du téléphone portable, fonctionnant uniquement par bip et, parfois, messages codés. Un moyen d’indiquer à la personne « bippée » que l’on souhaite communiquer avec elle rapidement. Deux interprétations sont possibles pour cette phrase :

  • Premièrement,  « Toutes les filles, appelez-moi, bipez-moi. », dans le sens classique du bipeur.
  • Ou bien, puisque « bbi- » est couramment utilisé comme une onomatopée pour censurer certains mots,  « Toutes les femmes m’appellent XX »,  XX étant un mot inconnu (mais probablement à connotation sexuelle).

(10Oh, je suis au top du beat beat / […] Rouleau roulant, Beagle beaglant / Et ma force qui s’enflamme » :

La race de chien « beagle » est souvent utilisée pour décrire quelqu’un de très joyeux, énergique et joueur.

(11) « Tous ces pigeons de rappeurs qui bredouillent en anglais devraient regarder » :

Ici, BTS a utilisé le terme « 만식이 (mansigi) », que nous avons traduit par « pigeon ».  만식이 (Mansigi) est un terme d’argot utilisé par les marchands de vêtements aux puces. Un client qui ne connaît rien aux règles du marché (les prix, comment négocier, etc.), et donc très crédule, est appelé 만식이.

(12) « Sais-tu que la moitié de ce que je montre à la télé est un guerrier de l’ombre » :

Le mot japonais « かげむしゃ (kagemusha) » est un leurre politique, utilisé par un busho (un commandant militaire japonais) comme homme de paille. Ce qui signifie, dans le contexte ici présent, que la moitié de ce qu’il voit à la télé est faux. C’est également une référence à un film Japonais culte appelé Kagemusha

NB : Littéralement, Kagemusha signifie « guerrier de l’ombre » ( Kage, « ombre » ; Musha, « guerrier »).

(13) « Même si tu agis avec des paroles de défi, utilisant ta langue acérée » :

« 세치 혀 (langue acérée) » a une connotation négative ; l’expression est habituellement utilisée lorsqu’une personne attaque ou se moque de quelqu’un verbalement. Cela signifie que même si la langue est une toute petite partie du corps, elle peut permettre de dire des choses d’une grande importance avec de fortes répercussions.

(14) « Tu ne fais que rapper pour racoler / Ciblant ces gros culs de feignasses stupides » :

« 뺑끼 (bbaengkki) », de l’argot tiré du mot « feinte ». On utilise ce terme lorsqu’une personne trompe les autres, leur faisant croire qu’il fait ce qu’il est supposé faire, alors que ce n’est pas le cas.

(15) « L’esprit ambitieux et solide de mon rap supérieur / Mon flow job qui attrape ces rappeurs arrogants inconnus, et qui joue avec eux » :

« flow job », en anglais dans le texte, ressemble à blow job, qui signifie « fellation ».

(16) « Même si tu m’attaques avec tes mots insignifiants de cette façon » :

« 극딜 (geukdil) » est un mot d’argot. C’est une combination de 극 (geuk; 極; extrême) et de « damage “deal”ing » (un terme de jeu en ligne qui signifie une « attaque à grande échelle pour provoquer des dommages à l’adversaire »), formant ainsi le terme geukdil.

(17) « Ma voix excite les gens / Mes jeux de langues souples font jouir les gens avec mon rap » :

Littéralement « envoyer quelqu’un à Hong Kong ». L’expression ci-contre signifie « faire jouir quelqu’un/provoquer un orgasme ».

(18) « Les « hyung-nim » (18) qui ont grandi sans mûrir » :

Au lieu de 형님 (hyungnim), Suga a utilisé (haengnim), la version satoori de « » (hyungnim)