BTS: l’interview de Rolling Stone India

Rolling Stone India par Riddhi Chakraborty – 09.11.2020 / traduction : #JJ

photo de couverture du Rolling Stone India avec interview de BTS

Les superstars internationales se livrent sincèrement sur la philosophie de leur musique, les expériences qui ont inspiré leur disque à venir “BE” et l’évolution constante de la définition de succès. 

Introduction « Qui est le groupe BTS ? » par Rolling Stone India

Le jour qui a précédé l’écriture de cet article, j’ai décidé d’écouter la totalité de la discographie de BTS. Ce n’est pas mon premier voyage à travers leur arsenal impressionnant de hip-hop, jazz, blues et de pop chatoyante, de très loin, en fait – mais c’est un puissant rappel de la raison pour laquelle nous réalisons cette interview pour commencer. 

BTS n’est pas une sensation datant de la veille comme on vous l’a probablement laissé croire. Leur ascension au sommet des classement n’est pas le résultat d’une mode ou d’un fandom “avide” ou de vues achetées. Souvent, je vois des articles dans les medias généraux ou des vidéos de réaction répandues sur YouTube qui se demande comment cela s’est passé et d’où BTS a émergé. Il y a de tout, de l’admiration au dédain, de l’obsession, du scepticisme, tout cela revenant aux questions : “comment” et “pourquoi”. 

Leur musique n’est pas destinée à un seul groupe d’individus; elle est pour tous ceux qui ont traversé les étapes de la vie. Les paroles de BTS analysent des moments que la majorité d’entre nous vivant sur cette planète avons en commun, y compris les expériences à l’école, les liens (forgés ou brisés) avec des amis, les attentes placées en nous par nos parents et les rôles imposés par la société, tous conduisant au destin, semblant inévitable, de tomber dans cette course de rats. En évoquant ces étapes de nos vies, le cœur des messages de ce groupe s’attache à l’examen de ce que signifie être humain, à comprendre où nous nous situons dans le grand ordre des choses. Il n’y a pas de limites à qui peut être fan ou à qui peut se retrouver dans ces sept hommes de Corée du Sud, et avec cette simple vérité, c’est, pour chaque génération, un héritage enraciné à découvrir et avec lequel tomber amoureux. 

Alors que je travaillais sur ce projet avec BTS ces derniers mois, j’ai appris beaucoup à leur sujet en tant que professionnels. Les emplois du temps étaient serrés alors qu’ils terminaient leurs séances photos, vidéos, production et tout ce qui peut tourner autour de la sortie d’un nouvel album. Au cours de ces semaines en particulier, ils répétaient et allaient aussi tenir ‘Map Of The Soul ON:E” leur concert en direct, battant tous les records qui leur a enfin permis de faire la tournée annulée en raison du covid et qu’ils avaient prévu pour leur LP sorti en 2020 Map Of The Soul: 7. Malgré le nombre important de ces activités dans les journées des membres, tous les délais de Rolling Stones India ont été tenus, et j’ai vraiment compris à quel point BTS et leur équipe se concentre sur la précision et le timing. Il existe une attention des détails que la plupart des publics ne connaissent pas et qu’ils ne connaîtront probablement jamais. Mais c’est cet engagement envers leur art et leur travail d’équipe qui les distingue de n’importe quel autre artiste de la planète. 

Composé des rappeurs RM, SUGA et J-Hope et des vocalistes Jin, Jimin, V et Jungkook, la dernière fois que BTS a figuré sur la couverture de Rolling Stones India était en 2017, juste avant le début de leur course irrésistible au sommet des classements occidentaux. A ce moment-là de notre conversation, le leader RM présentait que cette popularité était due à la fascination du public occidental pour les tendances, “Je pense que les publics internationaux sont plus sensibles aux tendances. [ils savent] ce qui se passent chez Billboard et dans la musique pop”. Mais depuis, BTS a battu plusieurs records, s’imposant comme des titans dans une industrie qui d’habitude voit les boys band (particulièrement les boys band de couleurs ou étrangers) comme des phénomène qui s’en viennent et qui s’en vont comme des vagues dans l’océan. Ils ont enfoncé des notions préconçues sur les hommes asiatiques, la K-pop, et les artistes aux fandoms principalement féminins, construisant une route qui ouvre des portes à tous ceux qui étaient rejetés par les standards occidentaux. Après trois ans d’une ascension régulière, il paraît clair que BTS n’est pas une tendance éphémère – ils sont là pour rester et changer la façon dont le monde voit ce qui fait une icône pop. Il y a une certaine assurance à savoir que BTS est là pour rester. C’est une force que ceux d’entre nous qui sont des personnes de couleur – en particulier asiatique et dédaignés – ressentent quand ils les voient se battre pour nous construire une plateforme. 

BTS et moi avons pris contact plusieurs fois au cours du mois d’Octobre. C’était une navette fébrile entre l’Inde et la Corée du Sud, et une conversation qui aurait dû se faire depuis longtemps, étalée sur plusieurs jours pour s’adapter à leur emploi du temps chargé. Ils ont répondu à plus de mes questions que ce à quoi je m’attendais, et se sont livrés sur des facettes de leur art et de leur identité qu’ils n’avaient pas encore dévoilées, y compris leur fil de leur pensées en écrivant certains titres, leurs peurs ayant inspiré les thèmes de leur splendide univers cinématique, leurs ambitions, et leur notion toujours changeante du succès. Nous avons discuté de sujets qui ne sont pas souvent soulevés dans d’autres interviews, concentrés sur les œuvres du passé et sur l’évolution du point de vue des membres sur la vie. C’est un aperçu rare du processus créatif des plus importants artistes de notre génération et cela me donne l’impression de m’être vu confier quelque chose de monumental. 

Interview de BTS par Rolling Stone India

Félicitations pour votre début à la 1ère place du classement Billboard Hot 100. Aviez-vous l’impression que la chanson qui pourrait obtenir ce succès serait Dynamite? 

V: Nous ne pensions pas que Dynamite aurait autant de succès. Nous voulions juste partager un éclat d’énergie et apporter un message d’espoir dans ces temps difficiles. Nous sommes reconnaissants envers nos fans, les ARMYs, pour nous avoir permis d’atteindre un tel objectif. 

Vous sortez aussi régulièrement des titres en japonais et maintenant avec Dynamite vous avez fait un saut dans l’enregistrement en anglais. Comment ces processus créatifs sont-ils différents et quels sont les défis rencontrés en enregistrant et en performant dans une langue étrangère? 

V: Nous avons encore plus prêté attention à la prononciation anglaise, puisqu’il s’agissait de notre premier titre entièrement en anglais, mais c’était un processus amusant au final. En général, nous mettons beaucoup d’efforts à communiquer nos messages quand nous chantons des chansons en langue étrangère. 

En dehors de tous vos succès dans les classements, que considérez-vous comme un moment décisif dans votre évolution en tant qu’artistes, en solo ou en équipe? 

SUGA : Quand nous avons commencé à tourner et à performer devant des audiences en direct partout dans le monde, nous avons senti que nous avions évolué encore d’un cran dans notre voyage en tant qu’artistes. 

légende photo : “Nous avons besoin d’un mélange équilibré de bonheur et de tristesse et de lumière et d’obscurité pour agir comme éléments nutritifs dans nos vies” – RM

Quel est le processus pour choisir le titre pour un album de BTS? Est-ce que la chanson titre est celle qui représente le mieux l’album, ou prenez-vous en compte d’autres critères? 

RM: Le titre principal est en général la chanson qui nous semble le mieux représenter le thème principal de l’album. 

RM, je me souviens quand vous avez fait votre livestream pour Love Yourself : Tear et vous nous avez montré la démo pour Fake Love, il y avait un côté plus brut, une impression plus rock par rapport au morceau final. Qu’est-ce qui affecte les changements d’un titre entre ce que vous créez ou quand vous recevez la démo et la version que vous ajoutez à l’album au final? 

RM: Comme il y a sept membres impliqués, beaucoup d’ajustements sont faits avant la version finale de la chanson. Nos voix et nos tonalités sont si uniques qu’il est difficile même parfois de trouver un accord sur la clef. Cependant, nous répétons le processus d’essais et d’erreurs et nous essayons différentes choses et finalement nous découvrons ce qui nous paraît le mieux pour chacun d’entre nous. 

Quand vous sortez votre musique, à quel point les retours sont-ils importants pour vous? OU êtes-vous le type de personne à sortir ce que vous voulez, à rester vous-mêmes et à ne pas regarder les commentaires du public? 

Jin : L’opinion de notre label, celle de nos producteurs ainsi que celle de nos fans sont toutes importantes. Leurs retours sont inestimables puisque nous savons qu’ils ont notre intérêt à cœur. Cependant, nous essayons de nous concentrer sur le message que nous voulons partager avec nos publics puisque c’est là le vrai objectif derrière la raison pour laquelle nous faisons de la musique au final. Les facteurs externes jouent un rôle dans l’aide qu’ils nous apportent pour développer un peu plus ce message et à le refléter dans notre musique. 

légende photo : “L’acceptation de soi et l’insécurité sont des sujets que sincèrement je ne voulais pas aborder. Je ne voulais pas révéler mon côté obscur, mais en parler avec notre directeur et producteur M. Bang m’a aidé à m’ouvrir” – Jin

Quand vous enregistrez, préférez-vous capturer l’émotion juste ou la perfection du son? 

Jungkook : Je préfère nettement capturer l’émotion juste. Je n’aime pas être contraint par des limites. 

Tellement de choses dans votre art touchent à l’identification. The Most Beautiful Moment In Life est ce qui a fait de moi un fan inconditionnel en 2015. Quand vous avez créé cette série d’albums, pensiez-vous alors que cela résonnerait à un niveau si énorme? Et si non, pourquoi était-ce surprenant que ce soit cet album qui résonne ainsi? 

Jimin : The Most Beautiful Moment In Life Pt. 1 était l’album qui nous a en premier permis de gagner des récompenses lors des émissions de télévision en Corée du Sud et qui a attiré plus de fans. Personne ne s’attendait à cette première victoire et à ce succès massif, mais il est devenu une pierre angulaire à partir de laquelle nous avons pu avancer. Nous ne sommes pas complètement sûrs de la raison pour laquelle il s’agit de cet album en particulier qui a joué ce rôle. Jin, cependant, déclare qu’il attendait ce succès parce qu’à chaque fois que J-Hope dit qu’une chanson ne réussira pas, cela finit par être le contraire. 

Il y a un changement fascinant dans la façon que votre musique a de décrire le succès à travers le temps. Pour moi, un très bon exemple est l’utilisation des parles “je veux une grande maison, de grosses voitures, de grosses bagues” qui apparaît dans trois chansons de BTS sur plusieurs années: le titre de vos débuts “No More Dream”, “Home” de Map Of The Soul : Persona et “Interlude : Shadow” de Map Of The Soul : 7, chaque fois utilisé dans un contexte différent. Vous avez aussi fait des versions en direct de “No More Dream” qui changeaient les paroles et omettaient le “Je veux”. En quoi votre définition du succès a-t-elle changé entre vos débuts et maintenant? 

J-Hope : Quand j’étais jeune, il y avait des moments où j’ai cru que débuter était la signification du succès. Quand j’ai fait face à ce que je croyais être le “succès”, je me suis rendu compte de mon ignorance et ç’a été le début de mon voyage pour apprendre. Parler du succès est un peu embarrassant, parce que je pense que je continue encore d’apprendre. Tout le monde a une définition et un standard différent pour le succès. Je me rassure en sachant que je ferais de mon mieux pour atteindre le niveau de succès que je me suis fixé à moi-même. C’est ainsi que je vois mon succès en ce moment. 

A ce propos, J-Jope, vous avez dit une fois que “Airplane” de votre mixtape sortie en 2018 Hope World, était le produit du moment où vous aviez réalisé que vous viviez désormais la vie dont vous aviez toujours rêvé enfant. Avez-vous toujours des moments de ce genre où tout vous semble invraisemblable? 

J-Hope : C’est toujours incroyable que notre chant, nos danses, qui ont commencé par pur plaisir, ait eu autant d’impact à travers le monde. C’est encore plus incroyable du fait que personne n’imaginait que cela arriverait. Je n’arrive toujours pas à croire que nous ayons atteint le N°1 sur le classement Billboard Hot 100. 

Quand vous avez écrit vos premiers albums, que ce soit Dark & Wild ou la série The Most Beautiful Moment in Life, vous étiez adolescents. Maintenant que vous regardez ces disques à nouveau en tant qu’adultes ayant réussi, en quoi votre perspective de ce que la jeunesse a besoin d’entendre dans la musique a-t-elle évolué? 

RM : Quand j’étais plus jeune, je pensais que la tristesse devait être traitée par la tristesse. Maintenant que je suis plus âgé, je réalise que ce n’est pas toujours le cas. Nous avons besoin d’un mélange équilibré de bonheur et de tristesse et de lumière et d’obscurité pour agir comme des nutriments dans nos vies. 

Map Of The Soul: 7 parle des nombreux niveaux qui constituent la psyché humaine, mais est aussi profondément connectée à l’évolution de BTS alors que vous montez à l’échelle de la célébrité. Était-il difficile de montrer ce côté personnel de BTS à votre public international? 

J-Hope: L’album revient sur nos sept ans de voyages ensemble en tant qu’un groupe de sept personnes. Il parle des histoires qui font qui nous sommes aujourd’hui et nos vrais sentiments d’une façon sincère. C’est comme si nous avions ouvert un grand journal intime détaillé de ces dernières années. Il nous montre comme nous sommes – alors nous nous sentons fiers et privilégiés de pouvoir nous présenter d’une telle façon. 

légende photo : “Quand j’étais jeune, il y avait des moments où j’ai cru que débuter était la signification du succès. Quand j’ai fait face à ce que je croyais être le “succès”, je me suis rendu compte de mon ignorance et ç’a été le début de mon voyage pour apprendre. – J-Hope

“Black Swan” comprenait la peur de perdre son amour pour son art. Y-a-t-il eu des moments de votre vie réelle qui ont inspiré ce titre ou est-ce plus une peur qui rôde dans le futur? 

Jimin: Auparavant, j’avais peur que mes intentions sincères envers mon travail se détériorent et que je doive regarder ce que je fais simplement comme un “travail” quand je serais épuisé de nos emplois du temps chargés et de nos engagements. 

Il y a tant de moments géniaux dans ce disque, des clins d’oeil à de précédents travaux, particulièrement Skool Luv Affair, Wings, “Sea”, “Save Me”, O!RUL8,2? et tant d’autres. Pourquoi Map Of The Soul: 7 était-il le bon album et 2020 la bonne année pour explorer ce moment où la boucle est bouclée? 

Jin: Cette année marque notre septième anniversaire et donc lorsque nous travaillions sur cet album, nous avons regardé ces années passées ensemble. Nous avons fait un voyage dans nos souvenirs et naturellement le concept de “rebootage” nous a semblé correspondre au projet. 

Il y a un proverbe au sujet de BTS dans le fandom : ‘Vous arrivez dans nos vies quand nous avons le plus besoin de vous”. C’était certainement vrai pour moi quand j’ai découvert votre musique. Quel est votre avis sur cette opinion collective et le fait que vous ayez sauvé beaucoup de vies avec vos musique et contenus que vous donnez au monde? 

SUGA : Entendre nos fans dire que nous avons changé leur vies change nos vies en retour. Nous avons appris le poids que nos mots et notre musique portent et nous sommes vraiment reconnaissant pour cela. Nous avons réalisé que malgré notre amour pour la musique, la chose la plus importante à propos de ce travail est d’avoir des gens qui nous écoutent. Nous remercions nos fans d’écouter nos messages et notre musique. 

Comment imaginez-vous les ARMYs dans votre esprit? 

V : Les ARMYs sont la lumière qui nous conduit dans notre voyage en tant que musiciens. Nous ne serions pas là aujourd’hui sans eux et ils continueront à nous guider et nous motiver à être meilleur dans notre musique. 

RM, vous avez dit à un moment, que si vous pouviez diminuer la douleur de quelqu’un “de 100 à 99,98 ou même 97, la valeur de l’existence de BTS était assez”. Que ressentez-vous quand des gens vous contactent et vous disent que les chansons que vous avez écrites ont sauvé leur vies? 

RM : Je doute de mériter de tels commentaires. Au contraire, ce sont ces mêmes personnes qui m’ont éloigné du bord du gouffre en me ramenant à 98, 97 alors on peut dire que nous nous sauvons mutuellement la vie. 

Vous avez travaillé sur de nombreux projets en dehors de la musique qui nous ont aidé à mieux vous connaître au cours des années – Run BTS!, Bon Voyage, et In The Soop. Quelles étaient vos motivations derrière ces séries et quelle est la plus belle récompense que vous en avez retirée? 

Jin : Ce sont des projets amusants non seulement pour montrer un côté décontracté et relaxé de nous-mêmes à nos fans. mais aussi resserrer le lien les uns avec les autres dans le groupe. Comme vous avez pu le voir dans In The Soop, plus récemment, nous avons pu apprécier un magnifique paysage en Corée et prendre du temps pour nous rapprocher en tant qu’amis plutôt qu’en tant que membres d’un groupe. 

Comment créez-vous l’équilibre entre ceux que vous petes en dehors de BTS et les membres que nous pouvons voir sur nos écrans? Est-ce difficile de maintenir votre persona publique? 

V: Cela serait difficile si ma persona publique était fausse mais elle ne l’est pas, donc ce n’est pas difficile. 

légende photo : “Les ARMYs sont la lumière qui nous conduit dans notre voyage en tant que musiciens. Nous ne serions pas là aujourd’hui sans eux” – V

Votre croissance a été exponentielle – venus de petites villes et d’une petite compagnie, ç’a été une série de d’étapes que mêmes vos aînés et vos prédécesseurs n’ont pas vu venir. Comment vivez vous ce succès? Qui sont vos mentors et vos guides? 

Jungkook : Aucun d’entre nous n’imaginait ce succès quand nous avons commencé. C’est pour cela que c’est encore dur pour nous d’y croire parfois. Nous sommes extrêmement fiers de ce que nous avons accompli, mais nous nous souvenons de ne jamais perdre de vue la raison pour laquelle nous avons commencé ce voyage. Nous produire sur scène, faire de la musique est tout pour nous et nous espérons continuer à répandre notre message de cette façon à travers tous nos succès. Nous voulons particulièrement exprimer notre gratitude envers notre producteur et PDG M. Bang qui nous a guidés depuis le début et qui nous a aidé à arriver où nous en sommes aujourd’hui. 

Quelle est la plus grande force de BTS et qu’est-ce qui est encore en construction? 

Jungkook : Nos relations les uns avec les autres a été et est notre plus grande force. LA transparence dans notre groupe se reflète dans notre musique à travers les messages honnêtes que nous délivrons à nos auditeurs. En tant qu’individus ou en tant que groupe serons toujours en construction. Ces dernières années, nous avons appris que peu importe combien nous essayons, il y a toujours une possibilité de mieux faire. 

Vous êtes très connus pour votre philanthropie, particulièrement votre partenariat avec l’UNICEF pour la campagne Love Myself. Quand vous êtes-vous investis pour la première fois dans les œuvres de charité et comment voulez-vous augmenter ce message de don en retour? 

RM : Nous avons toujours voulu avoir une influence positive dans le monde, que cela soit à travers notre musique ou nos actions. Nous sommes reconnaissants d’être capables d’aller plus loin dans notre opportunités de partenariats comme la campagne UNICEF Love Myself. Nous sommes aussi reconnaissants à nos ARMYs qui sont engagés dans beaucoup d’œuvres de charité. 

Parlons aussi un peu de chacun de vos passions et intérêts. SUGA, en tant que producteur et compositeur, vous avez composé pour de nombreux artistes. Comment distinguez-vous la musique que vous avez écrite en tant qu’artiste et producteur pour BTS et en tant que Agust D pour Agust D et en tant que producteur SUGA pour d’autres artistes comme Epik High, Suran, Heize et IU? Y-a-t-il une distinction dans votre approche de la musique? 

SUGA : Le point central de ces trois rôles est différent, alors il y a définitivement une distinction dans mon approche. Je me concentre sur l’harmonie de BTS en tant que membre de l’équipe, sur le côté brut et cru de la musique en tant qu’Agust D et sur la popularité du marché de masse en tant que producteur pour les autres artistes. 

Plus tôt cette année j’ai écrit un morceau appelé “La philosophie d’Agust D” à propos de ce que nous, comme fans, percevons d’Agust D pour nous et ce qu’il signifie pour notre génération et notre société. Qu’est Agust D pour vous? Est-il un vaisseau cathartique, un messie pour le peuple ou peut-être quelque chose de complètement différent? 

SUGA : C’est juste l’une de mes nombreuses facettes. C’est peut-être même une meilleure description de qui je suis vraiment. Je n’y réfléchis pas vraiment profondément puisque c’est juste l’une de mes nombreuses méthodes pour exprimer mes pensées. 

légende photo : “Entendre nos fans dire que nous avons changé leur vies change nos vies en retour. Nous avons appris le poids que nos mots et notre musique portent et nous sommes vraiment reconnaissant pour cela.” – SUGA

J’ai particulièrement aimé “People” de D-2 parce que cela parlait de la fugacité de l’humanité, en particulier dans la façon dont nous changeons en tant qu’humains alors que nous vivons diverses expériences. Y-a-t-il quelque chose qui a changé ou évolué en vous en tant que personne ces dernières années et dont vous êtes particulièrement fiers? 

SUGA : Nous changeons tous, mais certaines personnes disent que le changement est mauvais en disant que nous devrions nous en tenir à nos premières intentions etc. C’est dans notre nature de changer et je crois que le changement est bon s’il est positif. Je suis contente d’avoir appris à penser de cette façon. 

Vous avez mentionné que vous travailliez sur le développement de vos compétences vocales et que vous appreniez à jouer de la guitare. Qu’est-ce qui vous a inspiré à faire cela et comment cela se passe-t-il ces jours-ci? 

SUGA : ça m’a juste traversé l’esprit que je voulais être comme les musiciens folk des années 90 que j’ai écoutés ces derniers temps. J’essaye de ne pas me limiter à un genre spécifique. Je veux simplement être capable de chanter en jouant de la guitare quand je serai vieux. C’est tout. 

V, il y a beaucoup de spéculations sur votre projet de mixtape solo à cause de cet extrait que vous avez partagé sur twitter. En plus de la vibe blues de ce morceau, quels autres genres avez-vous exploré et est-ce différent des singles que vous avez sorti dans votre carrière? 

V : J’explore beaucoup de différents genres en ce moment. J’essaye différents styles dans un champ plus profond et plus large, alors il y aura des chansons avec plus de profondeur tout comme des styles que vous n’avez pas vu chez moi pour l’instant. 

Est-ce que votre amour pour l’art et la photographie influencent aussi votre musique? 

V : L’art, la photographie, mes émotions actuelles – je suis inspiré et influencé par beaucoup de choses et je prends soin de tout noter de ce que je ressens sur le moment. 

Vous êtes très expressif avec vos différentes tonalités vocales et vos expressions faciales – les deux sont vos plus grandes forces en tant qu’interprète. Est-ce quelque chose qui vous vient naturellement ou cela demande-t-il beaucoup d’entraînement et de perfectionnement? 

V: J’ai expérimenté beaucoup d’expressions faciales. Je me suis beaucoup entraîné et je continue de m’entraîner. Je veux devenir quelqu’un qui peut s’exprimer à travers beaucoup de choses. 

Jimin, vous avez travaillé sur le titre “Friends” avec V – en tant que personne avec des âmes sœurs que je considère aussi comme mes meilleurs amis, cette chanson a énormément résonné. Combien de temps cela vous a-t-il pris pour l’écrire, et était-ce difficile de capturer votre relation dans cette chanson? 

Jimin : Nos capacités de composition sont encore un peu rouillées alors il nous a fallu un moment pour finir de travailler sur cette chanson. Cependant, c’était une expérience agréable pour nous deux. Nous nous sommes souvenus de vieux souvenirs et les avons intégrés un par un dans cette chanson pour créer un morceau qui nous soit précieux. 

Y-a-t-il une différence entre le Jimin chanteur et le Jimin danseur? 

Jimin: pas nécessairement! Je n’ai jamais considéré les deux comme séparés. 

Votre discipline et votre travail acharné sont des traits que beaucoup de fans admirent à votre sujet. Qu’est-ce qui vous motive à viser l’excellence? 

Jimin : Nos fans qui nous attendent, et la pensée de mon moi du futur qui sera devenu un artiste encore meilleur. 

légende photo : “Auparavant, j’avais peur que mes intentions sincères envers mon travail se détériorent et que je doive regarder ce que je fais simplement comme un “travail” quand je serais épuisé de nos emplois du temps chargés et de nos engagements.” – Jimin

Jin, qu’est-ce qui vous a poussé à évoquer l’acceptation de soi et l’insécurité en tant qu’artiste avec des titres comme “Epiphany” et la série d’albums de la série Love Yourself? Les paroles d’”Epiphany” disent même “je suis celui que je devrais aimer”. Où vous trouvez-vous désormais dans ce voyage vers l’acceptation de soi? 

Jin: L’acceptation de soi et l’insécurité sont des sujets que sincèrement je ne voulais pas aborder. Je ne voulais pas révéler mon côté obscur, mais en parler avec notre directeur et producteur M. Bang m’a aidé à m’ouvrir. Je pense que j’ai maintenant accepté cette part de moi, et appris à me comprendre et à m’aimer. 

Quels sont vos genres de musique préférés, ceux que vous écoutez sur votre temps libre? Est-ce que vous vous sentez capable de les explorer en tant que BTS? 

Jin : La pop est ce que j’aime écouter le plus, mais c’est un genre dans lequel je suis le moins confiant. J’y suis naturellement plus exposé malgré tout, puisque nous explorons la musique pop ensemble en tant que groupe. 

Quelle est la philosophie ou le leitmotiv qui vous anime?

Jin : Vivre heureux. 

Alors que vous commencez à atteindre de plus en plus d’étapes légendaires, comment fixez -vous vos objectifs pour l’avenir? 

Jin : je n’y pense pas vraiment. Je suis juste assez heureux de vivre le moment avec les gens que j’aime. Carpe Diem! 

RM, en 2018, vous avez sorti votre deuxième mixtape solo Mono. Il y avait une vulnérabilité, une franchise et une douceur dans cet album qui était distinctement très différent de votre première mixtape de 2015 appelée RM. Pouvez-vous parler de cette transition dans votre musique en tant qu’artiste solo? 

RM : ma couleur et mon identité ont à nouveau complètement changé depuis mono, mais je voulais parler de ce côté sombre et monochrome de moi-même à ce moment-là. J’espère que cela peut réconforter tous ceux qui sont dans un chapitre similaire de leur vie. 

Dans le fandom, le terme “Namjooning” est devenu synonyme de prendre du temps pour soi et d’aller marcher dans la nature. Comment vivez-vous le fait que les ARMYs adoptent ces petites phrases saines pour vous et les incorporent dans leurs propres vies? 

RM : Je suis très reconnaissant mais je ressens aussi une grande responsabilité. J’ai commencé la musique parce que je voulais partager mon histoire et devenir une influence positive pour beaucoup de gens, alors je serais honoré de pouvoir continuer à montrer mon travail acharné et le fruit de mes efforts. 

Vous aimez lire des livres – avez-vous déjà envisagé d’en écrire? 

RM : Quand je lis, je réalise que tout le monde a son propre domaine d’expertise. Est-ce que j’écrirai un livre? Je n’en suis pas sûr mais cela ne me paraît pas impossible un jour, quand j’aurais acquis plus d’expérience et de connaissances. 

J-Hope, vous parlez souvent de vous plus jeune, à la fois dans votre côté artistique et quand vous parlez de vos difficultés. Qu’est-ce qui dans le J-Hope d’aujourd’hui rend le Jung Hoseok d’hier le plus fier? 

J-Hope : ma passion et mon travail acharné vers mes rêves! Je n’ai jamais rien voulu de plus que d’être sur scène alors je pense cette soif a fait de moi qui je suis aujourd’hui. 

“Blue Side” nous a donné un aperçu plus mélodique et songeur de votre talent artistique? Est-ce quelque chose que vous souhaitez explorer plus avant à l’avenir? Est-ce qu’il y a un côté plus sombre de J-Hope que vous avez prévu de relâcher artistiquement? 

J-Hope : je crois que nous avons tous des ombres en tant qu’humains. Je suis reconnaissant que la musique puisse agir comme un mécanisme qui exprime magnifiquement ces côtés obscurs. Je veux continuer à essayer de nouvelles choses en explorant de nouveaux genres et en racontant mes histoires. Je fais de mon mieux pour me préparer à ce moment, alors s’il vous plaît, attendez-le. 

Jungkook, J’ai l’impression que vous êtes la bonne personne pour répondre à ça : quelle est la meilleure partie et la partie la plus stimulante dans la création d’un contenu, quelque chose qui soit en dehors du cadre purement de la musique? 

Jungkook : Tout d’abord, je pense que la chose la plus importante est la “couleur” et à quel point on peut les intégrer différemment. et aussi je pense qu’il est important de trouver une nouveauté familière et pourtant nouvelle et viser l’amélioration, ce qui est toujours difficile. 

Quels types de medias inspirent votre style de réalisateur? 

Jungkook: Il n’y a pas de media spécifique qui m’inspire. C’est plus le temps qui influence mon style de réalisation. je suis sûr que si je tente des choses en particulier, cela améliorerait mes productions, mais je préfère que les choses se fassent naturellement et sans effort. Ceci dit, ma propre vie m’inspire. 

“Begin” et “My Time” sont deux de mes titres favoris chez vous à cause de la sincérité avec laquelle vous transmettez vos émotions à propos de votre vie avec BTS. Comment avoir grandi dans le feu des projecteurs avec les autres membres font de vous l’individu que vous êtes aujourd’hui et comment espérez-vous que cela façonne la personne que vous serez dans 10, 20. ou 30 ans? 

Jungkook : Les membres sont ceux qui m’ont appris à ne jamais m’installer et m’ont incité à toujours avancer et m’améliorer. Je pense que le temps passé avec eux a formé ma personnalité de façon continue, pour le chant, la danse et la réalisation. Bien sûr les ARMYs m’ont donné le plus, mais les choses les plus simples comme parler, se produire sur scène, partager un repas, enregistrer de la musique, que j’ai partagé avec les membres sont ceux qui font de moi qui je suis aujourd’hui. Je pense qu’il continueront toujours à jouer un rôle immense dans ma vie à venir aussi. 

légende photo : “Nos relations les uns avec les autres a été et est notre plus grande force. LA transparence dans notre groupe se reflète dans notre musique à travers les messages honnêtes que nous délivrons à nos auditeurs.” – Jungkook

Comment vous êtes-vous sentis sur scène pendant Map Of The Soul ON:E? Que diriez-vous qu’ait été le plus grand avantage d’une scène sans contact comme celle-ci? 

Jimin : Nous étions excités de pouvoir voir nos fans à travers ces concerts en ligne. Cela aurait été encore mieux si nous avions pu rencontrer les ARMYs en personne, mais nous avons été très touché de pouvoir voir et entendre nos fans à travers les écrans. C’était un soulagement de pouvoir au moins diminuer cet espace entre nos fans et nous, et communiquer avec bien plus de fans à travers le monde via le concert à distance rendu possible par les dernières technologies. 

La production de Map Of The Soul ON:E était phénoménale – vous vous êtes surpassés pour incorporer des effets spéciaux qui n’auraient pas été possibles dans un concert live et donné au public une expérience inoubliable bien qu’il n’ait pas pu être là en personne. Quel est votre souvenir le plus mémorable de cette scène? 

V: j’étais très ému de voir les ARMYs pendant ma performance d’”Inner Child” et cela ils/elles m’ont manqué encore plus. 

Comme la pandémie a-t-elle influencé votre processus artistique et la création de votre prochain album? Qu’est-ce qui fait que ce disque ne ressemble en rien à ceux que vous avez créés auparavant? 

Jimin : De façon inattendue, la pandémie a stoppé net beaucoup de nos plans de bases. Cependant, elle nous a donné l’opportunité de prendre du recul et de nous concentrer sur nous-mêmes et sur notre musique. Nous avons reflété les émotions que nous avons ressenties dans cette période sans précédent dans notre album. Nous avons aussi été capable de progresser en endossant des rôles dans la totalité de la production, comme le développement du concept, la composition ou le design visuel.

Pouvez-vous nous parler de la raison pour laquelle vous avez choisi le titre “BE” pour votre prochain disque? Que racontera cette nouvelle ère à propos de l’évolution de BTS? 

Jin : Cet album est comme la page d’un journal intime de cette époque que nous vivons actuellement. Le titre de l’album, “BE”, représente “être” et capture la sincérité de nos pensées et des émotions que nous ressentons en ce moment. Nous avons inclus beaucoup de chansons calmes et décontractées que n’importe qui peut apprécier, alors nous espérons que beaucoup de gens pourront trouver du réconfort dans cet album. Je pense que cet album nous donnera l’opportunité de grandir encore en tant qu’artistes qui représentent notre époque à travers la musique. 

Vous êtes sur le point de sortir un nouveau disque, vous avez de nouveau performé en live avec “Map Of The Soul ON:E” et tout présage que vous pourriez briser de nouveau records du monde avec vos prochaines œuvres. Quelles sont vos pensées à l’approche de cette fin 2020? Une dernière parole de sagesse? 

J-Hope : Nous savons que tout le monde est d’accord, mais 2020 ne s’est pas vraiment passée comme prévu. Nous aurions dû partir en tournée sans la situation actuelle. Au lieu de ça, nous avons pu sortir “Dynamite” et atteindre le sommet du classement Billboard Hot 100. A travers ces nombreux hauts et bas, nous avons réalisé que “la vie continue », est le message que nous voulions transmettre à travers notre nouvel album “BE”. Nous espérons que notre public pourra enfin trouver réconfort et guérison à travers cet album.

BE sortie de l'album