Interview V - Rolling Stone

Article écrit par Brian Hiatt, publié dans le Rolling Stone, le 20 mai 2021. Traduction par #Coco

Photographie par Hong Jang Hyun pour Rolling Stone.

V de BTS et sa prochaine mixtape, son amour pour ‘Le Parrain’,
et la période où il a été ‘membre secret’

❝  Quand ils m’ont dit que j’étais le membre mystère, je pensais à vrai dire que j’avais été séparé du groupe ❞

Depuis le début, V, chanteur-compositeur-producteur était l’arme secrète de BTS. Sa riche voix grave est d’un agréable contraste avec les notes toujours plus hautes de ses compères chanteurs ; et il n’a pas peur de fouiller dans le registre du R&B, comme son excellent et sensuel titre néo-soul « Intro : Singularity ». Avec son amour pour le jazz et la musique classique, V a commencé sa vie dans la musique en tant que joueur de saxophone ; et c’est lui qui a la liste d’influences la plus éclectique de tous les membres de BTS, allant de Sammy Davis Jr. à Sam Cooke ou à Coldplay (La récente cover de « Fix You » par BTS était apparemment son idée). En portant une casquette gavroche, une parka noire à fermeture éclair et un masque blanc dans les locaux du label un matin d’avril, il a siroté du jus d’orange et nous a parlé de sa prochaine mixtape, son fandom d’Elvis Presley, ses films favoris, et bien plus encore. 

Je sais qu’hier vous avez participé  à un show de variété pour la première fois depuis longtemps. Comment était-ce ? 

C’était notre première apparition en cinq ans. Alors j’étais vraiment nerveux et tendu. Je n’ai pas beaucoup dormi. Puis en réalité quand nous sommes arrivés hier pour le vrai tournage, l’animateur du programme a été vraiment gentil et accueillant. Donc tout s’est vraiment bien passé. Je me suis vraiment senti à l’aise. Et puis ce matin, à cause de cette interview, je n’ai pas beaucoup dormi non plus la nuit dernière. 

J’en suis désolé ! 

[Rires] Non, non, non, non, non. 

Je sais que vous avez travaillé très dur sur votre mixtape, et qu’elle a été remis à plus tard ; je pense que vous devez ressentir beaucoup de pression pour que tout soit parfait. Comment ça va maintenant ? 

Nous travaillons et faisons de la musique en tant que groupe, en tant que groupe uniquement. Alors travailler sur mon propre enregistrement signifie que je dois faire tout ce qui concerne les musiques de mon album. Je dois prendre part dans l’écriture des paroles et des mélodies de toutes les musiques et aussi au processus de production. Alors, c’est beaucoup de pression que de supporter tout le poids qui est [normalement] réparti entre tous les membres pour un album de groupe. C’est difficile. Mais ce qui est bien avec ça, c’est que cela me donne l’opportunité de montrer qui je suis, de montrer la musique qui porte véritablement la couleur de Kim Taehyung, la couleur de V, à nos ARMYs. Alors c’est vraiment une bonne opportunité évidemment, et c’est pourquoi créer sa mixtape est si fun et satisfaisant.

Alors, maintenant quand prévoyez-vous de la sortir

A l’origine, je pensais la sortir l’année dernière. Mais cela s’est révélé plus compliqué et plus dur que ce que je ne l’avais imaginé. Puis ensuite, j’ai pensé que je pourrais la sortir en début d’année. Et encore une fois, ça s’est révélé plus compliqué que je ne le pensais ! Alors maintenant je prévois de le faire pour la fin de l’année.

V - Rolling Stone digital cover

La photographie par Hong Jang Hyun pour Rolling Stone.

Vous avez déjà votre chanson solo « Sweet Night », provenant d’une bande-son de série télévisée. Qu’avez-vous tiré de cette expérience ? 

C’est sorti dans le cadre d’une bande-son pour quelqu’un que je connaissais très bien
[l’acteur et son ancien compagnon de casting Park Seo-joon]. Mais à l’origine elle a été faite dans le cadre de ma mixtape. C’est une de mes chansons personnelles. La réalisation de cette chanson a débuté par mon désir de passer une bonne nuit de sommeil.   

« Blue and Grey » est une magnifique chanson. Vous avez dit l’avoir écrit à une période où le travail devenait difficile pour vous et où vous n’étiez pas heureux. Que voulez-vous dire par le travail qui devenait difficile ? 

C’était quand la pandémie du Covid venait tout juste de se propager et que ça devenait sérieux. Nous nous étions préparés vraiment dur pour montrer nos performances de « ON » aux ARMYs. Et ce que j’ai trouvé difficile à ce moment-là c’était de ne pas pouvoir montrer ce que nous avions pratiqué et préparé si intensément. J’ai dit à tous les ARMYs sur les réseaux sociaux, « Soyez prêts, nous nous apprêtons à vous montrer de superbes performances ». C’est donc pour ça que c’était vraiment frustrant et difficile et que ça m’a rendu triste. Je pense que d’une certaine manière c’était de la fatigue et un peu une sorte de ‘burn-out’ aussi du travail. 

N’y a-t-il eu aucun point positif de cette année passée hors des routes ? 

Ça m’a permis de vraiment me concentrer sur quelque chose. Pendant la période pré-Covid, j’ai été tellement occupé que je n’ai pas vraiment pu me concentrer sur une chose en particulier ou sur de nouvelles choses. Si je voulais faire quelque chose de nouveau, j’étais forcé de le faire en amateur en quelque sorte. Je ne pouvais pas m’y plonger vraiment dedans. Mais durant cette année passée j’ai eu plus de temps. Dans mon travail, j’ai vraiment essayé d’être plus productif et puis d’aller plus en profondeur dans ma musique. Avant, mes mélodies n’étaient pas si complexes ou compliquées que ça, c’était ce que je pensais. Mais j’ai été capable d’y consacrer plus d’énergie, d’écouter davantage de musique, et en quelque sorte de penser à encore plus de choses. Et ça, je pense, m’a aidé à vraiment me plonger dans l’aspect productif de la musique. J’avais beaucoup de temps pour trouver de bonnes mélodies, mais aussi beaucoup de temps pour juste m’asseoir et ne rien faire en quelque sorte. [Rires] Et ça aussi, ça m’a aidé.    

Je sais que vous aimez plein de styles de musique différents. Parlez-moi de quelques-uns de vos héros musicaux. 

Mes héros musicaux changent constamment, presque toutes les heures. Alors hier, vous savez, c’était Elvis Presley. Et aujourd’hui c’est peut être quelqu’un d’autre. C’est question de goût personnel, mais je pense que j’aime le vieil Elvis Presley, l’Elvis Presley dans ses vieilles années. Il y a beaucoup de chansons connues d’Elvis, mais c’est comme s’il y a beaucoup de chansons qui sont moins connues, et moins réputées dans sa discographie musicale. Alors, ce que j’essaye de faire, et ce que je veux faire, c’est écouter chacune des chansons, même si c’est juste une minute de la musique. Que ce soient les gros titres ou même les chansons qui sont moins connus parmi les pistes.   

Il y en a aussi quelques-unes de bien des années 50, mais vous avez raison, les chansons de sa période plus tardive comme « Kentucky Rain » et « Suspicious Mind » sont parmi ses meilleurs. 

Si vous pouvez recommander quelques-unes des chansons d’Elvis Presley à absolument écouter, je les écouterai ! 

Je vous passerai ma playlist. Donc à quoi ça ressemblait d’être le « membre secret » avant les débuts de BTS ? 

Pour être parfaitement, parfaitement honnête, quand ils m’ont dit que j’étais le membre mystère, je pensais à vrai dire que j’avais été séparé du groupe. 

Alors maintenant vous pouvez en rire ou c’est encore un peu traumatisant ? 

Je peux bien sûr en rire maintenant. Tant que je peux en quelque sorte embêter notre PDG, notre patron du label, et titiller un peu. Mais oui, je peux rire de ça. 

J’ai entendu dire que vous aimez les vieux films. Quels sont quelques-uns de vos préférés ? 

J’aime les vieux films, mais aussi les films qui sont des classiques mais pas trop vieux. Par exemple, Le Parrain était un film que j’ai bien apprécié. Reservoir Dogs est un de mes films favoris de tous les temps. Le Parrain je l’ai à vrai dire récemment regardé. Un de mes amis m’a dit, « C’est vraiment long, je me suis endormi au milieu du film ». Alors je me suis dit « Est-ce si ennuyeux ? ». Puis je l’ai regardé et j’en ai été ému, particulièrement par le charisme du parrain [Marlon Brando], et par tous les acteurs, la direction et la production. Et encore, son charisme, et sa présence autoritaire durant le film.  
 

Vous avez vous-même joué dans le drama Hwarang. Voulez-vous plus faire ce genre de choses à l’avenir ? 

C’est quelque chose que je pense faire après mes 30 ans. 

V - Rolling Stone cover

V de BTS, photographié à Séoul le 6 avril 2021
Photographie par Hong Jang Hyun pour Rolling Stone. La direction artistique par Alex Badia. Veste et haut par Fendi ; pantalon par Lemaire