Rolling Stone magazine : Le triomphe de BTS

Article écrit par Brian Hiatt pour Rolling Stone  publié le 13 mai 2021. Traduction par #JJ.

Comment sept jeunes superstars ont réécrit les règles de l’industrie musicale et sont devenus le plus grand groupe du monde.

“C’est une question très sérieuse et complexe” dit RM, le leader de 26 ans du plus grande groupe du monde. Il s’arrête pour réfléchir. Nous parlons de futurs utopiques et dystopiques, de comment le succès international de son groupe, fracassant les limites de sa bouleversante hégémonie, l’infiniment talentueux groupe sud-coréen de sept membre à la force dévastatrice, semble être l’aperçu d’un nouveau monde meilleur, d’un 21ème siècle interconnecté digne de ses promesses. 

Les niveaux de charisme carrément magiques de BTS, leur musique d’un style épuré   mais aussi personnel, défiant les genres, et même leur marque de masculinité non toxique et nonchalante par le soin intensif qu’ils apportent à leur peau   – chaque part de tout cela ressemble à la visite d’une chronologie plus brillante et optimiste. Cependant, ce à quoi RM est actuellement en train de réfléchir, est comment cela contraste avec le paysage plus sombre qui les entoure, en particulier les événements récents de violences anti-asiatiques et de discriminations envers la diaspora à travers le monde. 

“Nous sommes des anomalies” dit RM, “et nous sommes arrivés sur le marché américain de la musique et avons apprécié cet incroyable succès”. En 2020, sept ans après le début de leur carrière, le premier titre en anglais de BTS, l’irrésistible “Dynamite”, a atteint la première place, une réalisation si singulière qu’elle a entraîné un communiqué de félicitations de la part du président de Corée du Sud, Moon Jae-In. La nation a été depuis longtemps investie dans d’énormes succès culturels au-delà de ses frontières, connus sous le terme Vague Coréenne. 

“Maintenant, bien sûr, il n’y a plus d’utopie”, continue RM. “Il y a un côté lumineux ; il y aura toujours un côté sombre. Nous pensons que tout ce que nous faisons, et notre existence en elle-même, contribue à l’espoir de laisser derrière nous cette xénophobie, toutes ces choses négatives. C’est notre espérance aussi, que les minorités tirent de l’énergie et de la force de notre existence. Oui, il y a de la xénophobie, mais il y a aussi beaucoup de gens qui sont très ouverts… le fait que nous ayons obtenu du succès aux Etats-Unis est très significatif en soi.” 

En ce moment, RM est dans une pièce avec revêtement acoustique au siège de son label à Séoul, portant un masque chirurgical blanc pour protéger le traducteur à côté de lui, un bob noir, un sweat à capuche noir de la marque de luxe de Los Angeles Fear of God. Comme RM l’a expliqué à de nombreuses reprises dans les émissions de télévision américaines, il a appris l’anglais par lui-même en regardant en boucle la série Friends en DVD. Pourtant, il est compréhensible qu’il utilise un traducteur quand la discussion se complexifie. 

BTS, photographiés à Séoul le 6 avril 2021. Photographiés par Hong Jang Hyun pour Rolling Stone.

La direction artistique et de la mode par Alex Badia. Hair by Han Som, Mujin Choi, Lim Lee young, Lee Da Eun. La direction artistique et du maquillage par Kim Da Reum, Seo Yuri, Kim Seon Min. La direction stylistique par Kyungmin Kim, Lee Ha Jeong, Kim Hyesoo, Hong Sil, Seo Hee Ji, Kim Hyunjeong. La veste de V ; le T-shirt de Suga ; le haut et le collier de Jin ; le manteau de Jungkook ; la veste et le collier de RM ; les chemises et les vestes de Jimin et J-hope par Louis Vuitton.

RM est fan de la complexité. Il était en chemin pour rentrer dans une université d’élites avant qu’un amour pour le hip-hop, né grâce à un groupe coréen, Epik High, le détourne vers le statut de superstar. Bang Si-Hyuk, producteur, intellectuel et magnat de l’industrie, sévère mais à l’attitude d’oncle, qui a fondé la maison de disque de BTS, Big Hit Entertainment (maintenant HYBE) a d’abord fait signer RM, en 2010, et a progressivement formé BTS autour du talent et du magnétisme du rappeur. “Quand j’ai rencontré RM la première fois” dit Si-Hyuk, “ j’ai senti que c’était en quelque sorte mon devoir de l’aider à grandir pour devenir un grand artiste après avoir reconnu ses talents musicaux et sa façon de penser”. 

Quand BTS a débuté en 2013, Big Hit était une startup fragile dans une industrie de la musique sud-coréenne dominée par trois grandes compagnies (Si-Hyuk a été producteur pour l’une d’elles, JYP). Aujourd’hui, grâce au succès de BTS, HYBE est une compagnie cotée en bourse si énorme qu’elle vient juste d’acquérir la compagnie américaine de management de Justin Bieber et Ariana Grande. “Nous avons toujours fixé des objectifs et standards que beaucoup croient idéaux, et essayé de faire de notre mieux pour y arriver autant que possible”, dit Si-Hyuk. “C’est encore le cas”. 

Un long processus de recrutements et d’auditions a apporté à RM ses six membres : ses compagnons rappeurs Suga et J-Hope et les chanteurs Jungkook, V, Jimin et Jin. Jungkook, le plus jeune membre, dont les multiples talents incluent  une voix ténor pleine de soul, a reçu des offres pour intégrer de nombreuses agences de divertissement , mais a choisi Big Hit et BTS à cause de RM. “J’ai juste pensé que RM était vraiment cool” dit Jungkook. “Je ne savais pas grand chose sur le fait d’être un chanteur. Mais quand je l’ai vu rapper, j’ai juste pensé qu’il était vraiment, vraiment génial. Et je crois que c’était peut-être le destin qui m’a mené à lui.” 

Suga et J-Hope ont été les deux premiers membres à signer après RM, au point que Si-Hyuk imaginait un groupe purement hip-hop. (Il y avait plusieurs autres stagiaires rappeurs avec eux, ils ont finalement été abandonnés en faveur de chanteurs, au point que BTS devenait plus un groupe de pop hybride). Suga, lui aussi fan d’Epik High, autant que de rappeurs américains comme T.I. , était déjà un rappeur talentueux quand il les a rejoint, au grand regret de ses parents. “Ils ne comprenaient pas le rap”, dit Suga. “Il est naturel qu’ils aient été contre ce que je faisais. Je crois que ça m’a aidé à travailler plus dur parce que j’avais quelque chose à prouver”. Par un puissant titre solo  de 2016 ‘The Last’ (enregistré sous le pseudonyme Agust D), Suga a dévoilé ses combats contre ses T.O.C, son anxiété sociale et sa dépression. “Je me sens libéré aujourd’hui  et je vais   bien” dit-il. “Mais ce genre d’émotions négatives va et vient. Pour tous, ces émotions n’ont pas besoin d’être dissimulées. Elles doivent être discutées et exprimées. Quelles que soient les émotions que je peux ressentir, je suis toujours prêt à les exprimer.”

Avec la personnalité la plus solaire du groupe, J-Hope est chéri par ses membres. (“Je crois que J-Hope peut faire campagne pour être président du monde” dit V; “Il aura au moins six votes de notre part” ajoute RM). J-Hope est un danseur exceptionnel et un rappeur étonnamment agressif, une compétence qu’il a apprise pendant sa période en tant que stagiaire. “Quand j’ai commencé mon apprentissage , tous les membres étaient des rappeurs », raconte-t-il. “Alors quand on rentrait à la maison, le rythme sortait de nulle part. Tout le monde était juste en train de rapper en freestyle. Ce n’était pas évident de s’adapter au début”. 

Jin, qui a l’origine était destiné   à la comédie, a été recruté dans la rue purement grâce à sa beauté par un dénicheur de talent pour Big Hit. Il a développé de formidables compétences musicales, mais apprécie plaisanter à propos de son apparence . “Je veux insister, pour qu’on s’en souvienne, que tout le monde est devenu fou à propos de ma beauté” dit-il de sa récente apparition dans une émission de variété sud coréenne. Mais en même temps, il arrive qu’il soit sensiblement peu sûr de lui. “J’ai des lacunes dans de nombreux domaines”, dit-il. “Les autres membres vont apprendre une danse une fois et ils seront capables de la danser directement sur la musique, mais je ne peux pas. Alors j’essaye de travailler encore plus dur afin de ne pas être un fardeau pour les autres ou de les ralentir.” 

V, un fan de jazz, de musique classique et d’Elvis Presley, avec un baryton distinctif, est devenu stagiaire chez Big Hit par accident, après être venu apporter son soutien à un ami qui auditionnait. Il était le “membre caché”, qui n’apparaissait pas devant la caméra pour les innombrables vlogs et autres promotions ingénieuses en ligne qui ont précédé les débuts de BTS en juin 2013. “Je ne le comprends vraiment pas”, dit-il aujourd’hui avec un rire. “Pourquoi ont-ils fait ça? quel était le concept? Je ne sais vraiment pas!” (Si-Hyuk a offert plus tard une réponse : « Nous avions besoin d’un événement pour annoncer que le groupe appelé BTS était finalement au complet. V avait un charme incroyable tant au niveau de l’apparence qu’au niveau de sa personnalité, alors j’ai pensé que cela aurait un certain impact quand il serait révélé en dernier. C’était une stratégie efficace pour former l’image globale de ce groupe, comme pour laisser une impression forte de chaque membre.”) 

Jimin est un virtuose initialement formé  à la danse et qui atteint certaines  notes les plus impossiblement hautes du répertoire de BTS. Il a une forte tendance perfectionniste. “Danser était mon monde et mon espace à moi” dit Jimin, qui pensent qu’il doit aux fans de BTS des performances impeccables. “Pour eux et pour leur dévouement, je ne devrais pas faire d’erreur”. 

Il est aussi très attaché à son groupe. “Nous étions des personnes très différentes qui ont été réunies », dit Jimin. “Bien sûr, nous nous disputions beaucoup au début, mais je pense que maintenant, parce que nous avons passé beaucoup de temps ensemble, j’ai commencé à apprécier même les choses que je détestais chez les autres membres. Le temps que nous avons passé ensemble nous a vraiment rapprochés, comme une famille. Peu importe où je vais, il y a un endroit où je peux toujours revenir. J’ai commencé à ressentir ça à propos de notre groupe.”

RM se tient avec une certaine gravité qui était peut-être inconsistante avec son nom de scène initial Rap Monster, officiellement raccourci en 2017. Il lâche en interview des citations de Nietzsche et de l’artiste d’art abstrait Kim Whan-ki, et a célébré son 26ème anniversaire en donnant près de 85 000$ à une fondation de musée pour soutenir la réédition de livres d’art rares. Lui et Suga complètent leurs rimes de double et triple sens qui impressionneraient les artistes américains de hip-hop qui n’ont jamais vraiment pensé à BTS. 

Le groupe dans son ensemble partage un penchant pour des thèmes graves, basant un cycle d’albums sur la psychologie jungienne, utilisant brillamment la perte de Pluton de son statut de planète comme métaphore romantique dans leur chanson “134340”, brodant leur clip musicaux d’un scénario labyrinthique qui dure encore. Même leurs discussions entre chansons sont empreintes d’une profondeur inhabituelle. “Nous avons tous des galaxies dans nos coeurs”, a un jour dit RM à un stade plein de fans. “Même mon père, qui travaille tous les jours. Et ma mère qui est agent immobilier. Et ma petite sœur, aussi. Même les chiens et chats errants dans la rue. Même les rochers sur le sol… Mais il y a des gens qui ne le saurons jamais jusqu’au jour de leur mort”. (Plus tard, il coécrira le titre de 2019 ‘Mikrokosmos’, qui évoque des thèmes similaires.) 

Il n’est pas inhabituel pour les membres de BTS de verser une ou deux larmes pendant qu’ils s’adressent aux fans sur scène. Avec leur aisance pour le maquillage et leur teinture de cheveux colorée , cela contribue à leur rejet instinctif des conceptions rigides de la masculinité. “Les étiquettes de ce que relève la masculinité  est un concept obsolète” dit RM. “ Ce n’est pas notre intention de les détruire. Mais si nous avons un impact positif, alors nous en sommes reconnaissants. Nous vivons à une époque où nous ne devrions pas avoir ce genre d’étiquettes ou de restrictions.”

BTS, photographiés à Séoul le 6 avril 2021. Photographiés par Hong Jang Hyun pour Rolling Stone.

Suga : veste, pantalon et les chaussures par Givenchy. RM : la veste, les chaussures, le collier et la bague par Givenchy ; les chaussures par InstantFunk. Jin : la chemise par Givenchy ; les chaussures par Prada. V : la veste, le haut, et le pantalon par Givenchy ; les chaussures par Prada. J-Hope : le costume, la chemise, les chaussures, et la bague par Givenchy. Jungkook : la veste, le pantalon, et la bague par Givenchy; les chaussures par Prada. Jimin : la chemise et le pantalon par Givenchy; les chaussures par System Homme.

A leurs débuts, avec les singles ‘No More Dream’ et ‘N.O.”, BTS a directement écrit à propos des frustrations de la jeunesse sud-coréenne, qui fait face à une pression incessante et à une compétition scolaire, et au marché de l’emploi. (BTS continue alors une tradition : les précurseurs  de la K-pop Seo Taiji and Boys utilisaient des thématiques similaires au début des années 90, en s’inspirant alors du courant hip-hop américain et de R&B, tout comme BTS le fera – le premier titre du groupe de Taiji reprend le célèbre  ‘Bring The Noise’ de Public Enemy.) BTS a depuis appris que leur message initial, tout comme leurs paroles qui s’attaquent aux questions sur  l’identité, l’amour de soi, la santé mentale et bien plus encore, avait assez de popularité pour faire d’eux les porte-paroles de toute une génération – littéralement : Ils se sont adressés à l’assemblée générale des Nations Unies, deux fois. 

“Quand nous avons écrit ces chansons et ces messages, bien sûr, cela ne venait pas d’une connaissance ou d’une conscience du système scolaire aux Etats-Unis ou ailleurs”, dit RM. “Nous étions des adolescents à l’époque. Il y avait des choses que nous étions capables de dire, d’après ce que nous ressentions ou d’après notre expérience du caractère déraisonnable de l’école, ou des incertitudes, des peurs et des angoisses qu’ont les adolescents. Et une pensée commune, une émotion commune a résonné avec la jeunesse, pas seulement en Corée, mais aux Etats-Unis et en Occident.” 

Le nom complet de BTS, Bangtan Sonyeondan, se traduit par les “boyscouts pare-balles”, grossièrement c’est l’idée qu’ils seraient les alliés et protecteurs de la jeunesse, à un niveau presque spirituel. (Plus tard ils expliqueront que BTS signifie également “Beyond The Scene”, c’est-à-dire « Au-delà de la scène”). “Je ne voulais pas qu’ils soient de fausses idoles” a déclaré Si-Hyuk un jour. “Je voulais créer un BTS qui pourrait devenir un ami proche”. 

En décembre, BTS a obtenu une nouvelle première place aux Etats-Unis avec “Life Goes On”, une ballade d’espoir qui se positionne comme une réponse positive et définitive à la pandémie de cette année. Mais parce que les paroles sont presque entièrement en coréen, la chanson n’a reçu quasiment aucune diffusion radio aux Etats-Unis, sa place sur les charts est due aux streams et aux achats, mais la demande qui était assez évidente n’était pas suffisante pour inciter les radios à le reconsidérer. RM, quant à lui, est toujours optimiste sur le fait qu’un ce mur se brisera. “S’ils le ressentent, je pense que cela changera”, dit-il. “Les barrières continuent de tomber. Encore et encore.” 

Consécutivement, BTS fait suivre la sortie de ‘Dynamite’ par un autre titre en anglais ‘Butter’ qui devrait sortir le 21 mai. Tout comme le léger ‘Dynamite’, ‘Butter’ n’évoque pas de profond message. C’est purement et simplement une célébration  à la pop-danse dans la veine rétro de Bruno Mars avec des types de synthé comme ceux de Jam et Lewis et qui se vante d’être “aussi douce que du beurre” et d’avoir un “éclat de superstar”. ‘C’est très énergétique’ déclare RM. “Et très estival. Elle a une prestation scénique très dynamique.” Il y a clairement des nouvelles musiques en chemin – plusieurs compositeurs occidentaux qui ont travaillé avec le groupe par le passé sont actuellement en contact avec l’équipe de BTS pour de nouveaux morceaux. 

En ayant une participation active dans l’écriture de leur musique, BTS s’est toujours démarqué des méthodes traditionnelles de la K-pop, mais également, de la plupart de la pop américaine dominée par le parti des compositeurs. (Que BTS fasse partie de la Kpop est un point qui est très ardemment débattu parmi les fans, connu sous le nom d’ARMY – beaucoup croient que le groupe a transcendé cette étiquette.) “Ils ont l’air unique et authentique” déclare le présentateur du Late Late Show, James Corden, un fan qui les a reçus à plusieurs reprises depuis 2017. “ Ils n’ont jamais eu l’air de faire partie de la machine. Ce sont eux la machine”. 

RM et Suga produisent tous les deux depuis des années, Suga a d’ailleurs plusieurs crédits en tant que compositeur pour d’autres artistes. En dehors de la contribution des membres, la plupart de la production et de la composition est depuis longtemps réalisée en interne chez Big Hit avec Si-Hyuk et une équipe de producteurs et compositeurs qui collaborent. Depuis 2017 environ, des compositeurs et producteurs occidentaux ont rejoint le processus mais leurs contributions sont une partie de l’effort commun. 

Le producteur principal, Pdogg, a tendance à sélectionner les meilleures mélodies et passages des différents compositeurs ? qui peuvent être n’importe où dans le monde. “Il reviendrait et ils diraient toujours: ‘nous aimons ce passage que vous avez créé’” dit August Rigo, un compositeur filipo-canadien qui a travaillé sur les singles ‘Black Swan’ et ‘On’ en 2020. “Ensuite nous avons ce vers et cette section pour lesquels nous ne sommes pas sûrs’ Et alors c’est comme assembler un puzzle en collaboration avec BTS… Ce n’était pas du genre, deux jours et c’est terminé. Non, c’était deux, trois mois, parfois six ou sept révisions”. 

Au moins une fois, BTS a fini par aller chercher des collaborateurs par eux-même. Après que le duo de producteurs de Brooklyn Brasstracks aient remarqué une de leur chanson jouée en fond sonore dans un des “Behind The Scene” de BTS, ils ont tweeté à ce propos et Big Hit a ensuite pris contact avec eux. “Et sans qu’on s’en rende compte nous avions un courriel qui disait  “Hé, nous faisons ça et nous cherchons ça” et “BTS aime ce que vous faites » raconte Ivan Jackson, un des Brasstracks, qui avait précédemment travaillé avec Mark Ronson et Chance The Rapper. “ Je pense juste qu’ils ont l’oreille pour ça, mais restent très humbles. Parce que nous ne sommes pas des gros producteurs. Ils ne sont pas allés chercher Timbaland” Brasstracks a envoyé un son qui a fini sur le morceau “Dis-ease”, avec un interlude ajouté par Pdogg et un autre producteur Ghstloop. “C’était vraiment une super collaboration” dit Jackson. 

‘Dynamite’, produit par le brillant David Stewart basé au Royaume-Uni (pas celui d’Eurythmics) et écrit par Stewart et Jessica Agombar sa partenaire compositrice, une autre britannique, était une exception. HYBE a fait courir le bruit que BTS était prêt à chanter en single en anglais et BTS et leur label ont choisi cette chanson parmi de nombreuses propositions. “‘Dynamite’ ne serait pas sorti si BTS avait été en pleine tournée” raconte Si-Hyuk. “Le projet a été choisi pour changer le moral  des gens ? en réponse à la situation sanitaire. J’ai pensé que cela correspondait bien à BTS et que  tendance générale de la chanson serait mieux exprimée en anglais”. 

Formant leur bulle COVID, BTS a continuer à travailler en studio l’année dernière, d’abord avec ‘Dynamite’ puis avec leur album sorti en Novembre ‘BE’, l’œuvre la plus sereine et mature de leur carrière, qui inclut ‘Life Goes On’. Mais 2020 leur a aussi accordé plus de temps libre qu’ils n’en avaient jamais eu depuis qu’ils ont rejoint Big Hit comme stagiaires. Pendant des années, ils ont joyeusement évoqué combien ils manquaient de sommeil. L’année dernière, ils ont enfin pu se reposer, et tous parlent de ces mois-là comme des moments de réflexion et de découverte d’eux-même. Pour Suga, qui supporte silencieusement depuis des années une blessure à l’épaule due à un accident de vélo lorsqu’il était livreur pendant ces années de stagiaires, c’était l’occasion de pouvoir être opéré. “Il y a eu des moments”, raconte Suga, à présent rétabli, “où je ne pouvais pas lever complètement mon bras pendant un concert”. 

Le lien entre BTS et leurs ARMYs est réel, leurs fans et le fait d’être en tournée  ont sincèrement manqué aux garçons. “Quand nous ne pouvions pas partir en tournée, tout le monde a ressenti comme un manque, une impression d’impuissance” dit Jin. “Et nous sommes tous tristes. Et il nous a vraiment fallu un moment pour réussir à surmonter ces sentiments”. 

“Les hurlements de la foule et des ARMYs sont quelque chose que nous aimons”, dit Jungkook. « Cela nous manque de plus en plus. Et nous attendons cela avec de plus en plus d’impatience”. 

BTS sont passionnés dans la défense de leur ARMY tout autant que les fans le sont pour eux. “Les ARMY ont bien plus la tête sur les épaules que nous”, dit RM. Les fans se sont montrés dignes de la foi de BTS, encore et encore, montant des documentaires à un niveau professionnel, se lançant dans des projets de recherche et de traduction, égalant collectivement la donation d’un million de dollars de BTS pour le Black Lives Matter en tout juste 25 heures. 

Au cours de l’existence du groupe, aucun des membres de BTS n’a reconnu avoir de relation amoureuse, bien que plusieurs aient fait référence à des relations avant leurs débuts. Leur ligne officielle est qu’ils sont trop occupés. Les idées reçues habituelles sur les groupes de pop suggèrent que BTS s’inquiète de la réaction des fans sur ce sujet, mais Suga, au moins, rejette cette idée. “J’ai du mal à comprendre cette question” dit-il. “Les ARMYs sont un groupe diversifié. Dans cette situation hypothétique, certains l’accepteraient, certains ne l’accepteraient pas. Qu’il s’agisse de relations amoureuses ou d’autre chose, ce sont tous des individus, et ils comprennent tous les choses différemment”.

BTS, photographiés à Séoul le 6 avril 2021. Photographiés par Hong Jang Hyun pour Rolling Stone.

Photographiés par Hong Jang Hyun pour Rolling Stone. Le manteau et le haut de V par Fendi ; le pantalon par Lemaire. La chemise et le pantalon de Suga par Dior Homme. La veste, le haut, et le pantalon de Jin par Dior Homme. Le manteau, le haut et le pantalon de Jungkook par Fendi. La chemise, le pantalon, et le bracelet de RM par Fendi. La chemise et le collier de Jimin par Louis Vuitton. Le manteau et le pantalon de J-hope par Fendi; la bague par FOTL; le collier par Wilhelmina Garcia.

En 2018, BTS a renégocié le renouvellement de leur contrat avec la compagnie de Si-Hyuk, s’engageant à 7 nouvelles années dans le groupe. Deux ans plus tard, ils se sont vus attribuer une part financière dans HYBE. “C’est très significatif” dit RM, “pour nous et aussi pour la compagnie, c’est une manière de prouver que nous nous admettions et reconnaissions l’un l’autre comme des vrais partenaires. Maintenant le succès de BIg Hit est notre succès, et notre succès est celui de Big Hit”. Cela signifie aussi une aubaine de plusieurs millions de dollars pour le groupe lorsque HYBE a ouvert son capital l’année dernière. “C’est très important” dit RM avec un sourire. 

Il y a un obstacle qui attend BTS et auquel chaque homme sud-coréen doit faire face : à la lumière des tensions avec la Corée du Nord, les hommes doivent normalement effectuer un service militaire de 21 mois avant leur 28ème anniversaire. Jin a eu 28 ans le 4 décembre dernier, mais dans ce même mois, le gouvernement a fait passer une loi lui offrant un sursis  : “un artiste de culture pop ayant été recommandé par le ministère de la Culture, des sports et du Tourisme pour avoir grandement amélioré l’image de la Corée tant au niveau national qu’international” est désormais autorisé à attendre ses 30 ans pour servir. 

“Je crois que ce pays m’a dit, ‘Tu fais ça bien, et nous allons te donner un peu plus de temps’” dit Jin. “Le service militaire”, ajoute-t-il “est un devoir important pour notre pays. Alors j’ai le sentiment de devoir travailler aussi dur et autant que possible jusqu’à ce que je sois appelé”. 

Si la loi n’est pas modifiée à nouveau, leur offrant une nouvelle prolongation, Jin sait qu’il est possible que BTS continue sans lui pendant un moment. “Je n’ai aucun doute que les autres membres prendront la bonne décision parce que, vous savez, ce n’est pas quelque chose que je peux leur dire de faire” dit-il. “Je serai triste, mais je les regarderai sur internet et je les soutiendrai”. 

Suga a 28 ans, J-Hope 27 ans et RM aura aussi 27 ans cette année, alors leur service se rapproche  également. En tout cas un groupe de K-pop, Shinhwa, s’est retrouvé après leur service militaire, et sont toujours un groupe après 23 ans. BTS peut également aspirer à ce type de longévité. “Alors, oui, nous voudront voir les ARMY comme nous le voulons aujourd’hui” dit V. “Je suis sûr que cela fonctionnera pour que nous puissions continuer à voir les ARMY. A propos du service militaire, ou ce qui arrivera, nous n’en avons pas discuté en détail entre nous, mais je suis sûr que tout ira bien au final”. 

Pour Jimin, en tous cas, BTS est éternel. “Je ne pense pas que j’ai un jour envisagé de ne pas faire partie de ce groupe” dit-il. “Je n’arrive pas à imaginer ce que je ferais seul. Je veux dire quand je vieillirai et que je me laisserai pousser la barbe” – il fait un geste vers ma barbe et sourit – “J’aime à penser qu’à la fin, quand je serai trop vieux pour danser, j’aimerai juste m’asseoir sur scène avec les autres membres et chanter et interagir avec les fans. Je pense que ce serait génial aussi. Alors je veux continuer comme cela aussi longtemps que je le peux.”