Fancafé du 29 avril 2019

Traduit de l’anglais (@btstranslation7 et @SPOTLIGHTBTS) par #Elwen

[Bonjour...]

… tout le monde !
Je suis dans la voiture direction Séoul, de retour de Gwangju.

Avec l’excuse que ces deux dernières semaines ont été chargées, j’ai eu l’impression de ne pas avoir eu le temps de vous saluer correctement et ça a pesé sur mon coeur. Vu que vous raconter les « behind the scene » est quelque chose que j’ai pris l’habitude faire.

A part ça, beaucoup de choses se sont passées et beaucoup d’autres vont arriver. Au milieu de tout ça je me demande toujours ce que je dois faire et jusqu’où je dois aller. Je me demande à quel point je dois me contrôler. Est-ce que je m’en sors assez bien pour ne pas me laisser emporter par la page blanche et le sentiment d’impuissance qui viennent avec le temps ?
Je me le demande encore… Et encore…

A vrai dire, je me suis coupé les cheveux car je voulais me voir plus clairement. Ça fait un moment, alors ça me fait un peu bizarre mais ça me rappelle le moi d’autrefois… C’est étrange mais c’est aussi un sentiment agréable. Haha

Je pense que mon coeur me dit toujours la même chose. Essaye encore, lève tes fesses de ce siège encore une fois. Même si je n’ai pas envie d’y penser, et peu importe le résultat, essaye encore juste une fois. En me disant que tous ces moments, les uns après les autres, font de moi ce que je suis. Essaye de repousser encore un peu plus tes limites. C’est bien de le faire !

Dernièrement j’ai regretté l’époque où j’avais le temps de lire des livres parce que j’aimais vraiment ça. Alors j’ai acheté quelques livres et les ai tenus dans ma main (c’est triste que le simple fait de tenir un livre soit devenu un effort). Et parce que je voulais aussi jouer un peu de piano aux USA, j’ai emporté de l’équipement à la place de vêtements. Espérant qu’en rentrant j’aurai le début de quelque chose…

Ça me fait me demander quand j’ai été dans cet état d’esprit pour la dernière fois. Ce n’est pas simple de s’exprimer en toute sincérité.

Mais bon, je me répète que j’ai encore du chemin à faire. Penser que j’ai du chemin devant moi signifie que j’ai encore beaucoup à parcourir mais en même temps ça me rend heureux.
Je crois que je vis pour travailler.
Alors si c’est le cas, je veux travailler avec entrain/bonheur.

Je ferai plus d’efforts pour ne pas négliger vos précieux coeurs que vous nous avez confiés à travers vos paroles, vos mains et vos regards. Où que je sois, je ferai en sorte de ne pas les oublier.

Même si je perds mon chemin, même si je me retrouve piégé par le temps, l’endroit vers lequel je me dirige est clair. Ça a toujours été le cas.

Même si vous ne pouvez pas tout savoir, je ne me laisserai pas submerger et ferai en sorte de toujours garder les yeux grand ouverts.

J’écris ceci car je veux le graver sur ma peau et dans mon âme. Comme dans les paroles de Persona, je vais continuer de chercher qui je suis.

Il y a eu des moments où j’ai cru que j’allais pleurer de gratitude et de nostalgie.

Merci pour hier, aujourd’hui et demain.

Je vous aime tant.

– Écrit par Namjoon