Interview de Jin

Article publié dans le Weverse Magazine, le 28 juillet 2021. Traduction par #Blue

Interview Jin Butter

❝ J’espère simplement que tous ceux qui m’aiment sont heureux ❞
Jin

Lorsqu’on essaie de parler franchement avec quelqu’un, ce n’est pas toujours facile d’être aimable et bienveillant en même temps. Jin est toutes ces choses.

“Butter” reste en tête du classement Billboard Hot 100. Qu’est-ce que ça fait ?

Jin : Je n’arrive pas vraiment à savoir quels sont les retours par rapport à ça puisque je ne peux faire que des aller-retours entre chez moi et le travail. Puisque toutes les cérémonies de remises de prix se font à distance/en ligne, aussi, nous ne pouvons accepter aucune récompense en personne ou ressentir l’atmosphère en personne, ou quoique ce soit. Et je n’utilise pas trop internet, à vrai dire. En conséquence, j’ai fini par ressentir moins de pression et j’ai pu profiter de la période de promotion un peu mieux. Je suis juste content que nous nous en sortions bien en attendant.

 

Dans votre dernière interview Weverse Magazine, vous avez parlé de la pression que vous avez ressentie après que “Dynamite” ait été à la tête du Billboard 100, mais on dirait que vous avez largement dépassé ça.

Jin : On peut dire que j’ai vidé mon esprit, ou que j’ai travaillé sur certaines choses. Je suis plutôt sûr d’aller mieux qu’à cette période. Je garde une routine assez régulière maintenant que je m’habitue à une vie de déplacements, même si mon emploi du temps est parfois un peu irrégulier. Quand je devais continuer de travailler sans un seul jour de repos, j’étais parfois vraiment fatigué parce que j’avais des choses à faire de mon côté après le travail, juste avant d’aller dormir. Mais maintenant, après avoir suivi cette routine pendant longtemps, je me sens plus en forme et je dors davantage, aussi.

 

Avant que “Butter” sorte, vous avez dévoilé une chanson solo, “Abyss”. Vous n’avez pas hésité à parler des difficultés psychologiques que vous avez révélées dans les paroles et de ce que vous avez écrit à propos de la chanson. Quel effet la sortie d’« Abyss » a-t-elle eu sur vous ? 

Jin : J’ai ressenti comme un soulagement. Je veux que mes fans me voient heureux et en fait je ne veux pas qu’iels sachent que je me sens ainsi, mais de temps en temps j’ai le besoin de parler de ce qu’il y a en moi. Cela fait quelques années que je ne l’ai pas exprimé dans une chanson, ou expliquer quoique ce soit à ce propos alors je me sens un petit peu soulagé.

 

Un passage des paroles dit “Je veux en savoir plus sur toi aujourd’hui”. Ce qui se chevauche avec la ligne suivante “Je retiens ma respiration et entre dans mon océan”, pour faire une chanson qui fait comme si vous rencontriez votre vous intérieur.

Jin : Même si je ne me connais pas bien moi-même, j’étais aussi déprimé à cette époque, et c’est comme cela que j’ai choisi de faire face à cette partie de moi. Je n’ai jamais eu la chance de me rencontrer, et j’ai juste eu l’impression d’être submergé dans mon propre océan et d’être remonté pour marcher sur la plage.

 

Ce n’est pas une solution parfaite, mais simplement l’acte en lui-même d’essayer d’aller profondément à l’endroit où se trouve la réponse semble avoir eu une influence positive sur vous.

Jin : J’essaie. J’ai pensé que ce type d’exercice était bon pour moi, mais si cela ne résout rien, j’essaierai autre chose, et puis encore autre chose. Si les temps sont durs pour moi, je peux demander au label d’avoir du temps pour moi pour faire autre chose. Je sens que le simple fait de pouvoir faire ça, au moins, est un peu utile en soi.

 

Est-ce que votre style de chant dans cette chanson est lié au message que vous vouliez transmettre ? Vous avez essayé de révéler les problèmes que vous avez eu d’une manière franche et de les résoudre en quelque sorte, et la chanson a dévoilé vos émotions aussi directement que l’on fait les paroles.

Jin : Je me suis occupé de la direction générale et la composition de la chanson avec Kye Bumzoo, un des producteurs et Pdogg, l’autre producteur, a dirigé pendant que j’enregistrais les voix. Nous avons décidé de simplement suivre mon instinct et d’essayer de ne pas la rendre jolie ou autre. Cela vaut aussi pour les paroles. Je préfère les chansons qui transmettent l’émotion d’une façon calme et directe, que ce soit en chantant où lorsque j’écoute de la musique.

Interview Jin Butter

Et pour “Butter” ? Bien qu’ils soient aussi direct que pour “Abyss”, les sentiments qu’elle exprime sont bien plus agréables.

Jin : Sérieusement, des fois je me dis que ça serait vraiment bien si je pouvais chanter seulement ce type de chanson– autre que le refrain (rires). Je veux dire, chaque chanson que nous chantons est tellement aiguë. Si l’on enlève le refrain, je pourrais exécuter cette chanson en direct plutôt confortablement, aussi difficile soit la chorégraphie.

 

Vous chantez le refrain de “Butter” dans une tonalité plutôt légère et très aiguë. Vous avez dû beaucoup réfléchir à comment vous exprimer pour cette partie.

Jin : J’avais un peu la pression parce que les notes dans ce refrain sont particulièrement hautes, alors j’ai mis tout ce que j’ai en la chantant, mais j’ai, en fait, finit par trop en faire vocalement, alors j’ai continué à penser que je devais me détendre et me relaxer. Quand nous faisions la première représentation, en particulier, j’ai tout oublié de ce que je me suis dit et j’ai mis toute ma puissance dans ma voix. J’étais nerveux pour chaque représentation, mais je le suis encore plus pour certaines représentations. J’ai cette impression parfois quand nous exécutons ces représentations. A l’intérieur je me disais: Bon, Seokjin, tu as dit que tu allais te détendre, tu te souviens? De toute façon, c’est aussi bien quand je peux me mettre en valeur pendant “Butter”. Tu sais que je suis beau, pas vrai ? (rires). Cela me rend heureux quand je peux mettre en avant mon beau visage comme je veux et vous montrer tout ce dont je suis capable. Je veux montrer tout ça aussi vite que possible pendant une représentation.

 

“Butter” débute avec vous, faisant un geste de main tout en regardant joyeusement la caméra. J’imagine que vous vous êtes beaucoup amusé à préparer la représentation ?

Jin : L’entraînement est honnêtement un fardeau, cependant. Habituellement, quand nous nous entraînons, je suis lent pour apprendre les mouvements. Alors, je ne suis pas vraiment bon à ça. [Et] quand je me suis entraîné avec Sung Deuk [le Chorégraphe, Son], il était vraiment inquiet au début. C’est difficile– peut-il le faire ? Il s’est beaucoup inquiété, jusqu’à notre première représentation, mais lorsqu’il m’a revu après deux ou trois semaines sur “Butter”, il m’a dit “Whoa, est-ce Seokjin, le gars qui a tous ces retours positifs ces derniers temps ?” (rires). Il a dit que je dansais bien. Au début, je n’avais pas vu sa réaction, alors je lui ai demandé s’il me taquinait, mais il a dit, “Non, tout le monde dit que tu danses bien”. Si c’est vrai, c’est entièrement grâce à lui (rires).

 

Dans la vidéo de l’ “Army Corner Store” qui a été mise en ligne sur Youtube dans le cadre du FESTA 2021 pour célébrer le 8ème anniversaire de vos débuts, vous avez dit que vous mettiez beaucoup d’énergie pour suivre les chansons et les danses. N’êtes-vous pas satisfait du rendu de “Butter” ? J’ai l’impression que la chanson était plus agréable grâce au personnage que vous avez construit au fil du temps.

Jin : Et bien, la chanson dans laquelle je suis le plus satisfait de moi-même est “Butter”, parce que j’ai aiguisé mes compétences depuis longtemps, à ce stade, et “Butter” est notre dernière sortie. Au fur et à mesure que le temps passe et que nous sortons plus de chansons, et si je m’améliore davantage, ma chanson préférée sera la nouvelle, et donc “Butter” pourrait ensuite ne plus être aussi satisfaisante à mes yeux. Mais pour l’instant, elle reste la plus satisfaisante.

 

Et en quoi vous êtes-vous le plus amélioré ?

Jin : Quand j’ai commencé à faire ce travail, je me suis entraîné en suivant les indications du personnel, et même maintenant, en ce qui concerne la danse, je m’efforce de bien suivre, mais cela me prend moins de temps pour m’adapter qu’avant. Quand je fais le point après l’entraînement, je peux voir ce qu’il en est, et ce que j’ai besoin de faire. Cela me prend moins de temps qu’avant de m’aligner au rythme, et je pense que je suis devenu capable de parfaire cela encore mieux. J’étais aussi très content cette fois quand Hobi m’a dit que ma danse s’était vraiment améliorée.

 

Comment c’était de chanter “Permission to Dance » sur scène ?

Jin : J’aime vraiment cette chanson, mais quand nous l’exécutons, je me dis j’aurais aimé avoir eu plus de temps pour la préparer. Nous avons eu un comeback en mai avec “Butter”, puis un concert de fan meeting en juin, nous avons donc préparé “Permission to Dance” en même temps que nous filmions des représentations pour “Butter”. Nous n’avions rien à travailler avant “Butter” alors nous avions beaucoup de temps pour nous y entraîner, mais nous avons dû répéter “Permission to Dance” et nous préparer pour le fan meeting en même temps. Le temps est toujours serré, mais je pense que j’aurais pu faire encore mieux si j’avais pu prendre plus de temps. J’aurai aimé avoir plus de temps pour m’investir davantage dedans.

 

Plus vous passez du temps à vous entraîner, plus le résultat sera meilleur, et plus vous finissez par devenir ambitieux.

Jin : Je ne suis pas bon pour mémoriser les paroles, par exemple. Je pense que certains membres ont des facilités pour les apprendre rapidement, mais ce n’est pas mon cas. Alors si nous faisons quelque chose comme une nouvelle chanson ou quelque chose de spécial pour un fan meeting, je dois passer plus de temps que les autres à me préparer. Quand une nouvelle chanson sort, je dois m’entraîner au moins 4-5 jours pour la maîtriser.

Interview Jin Butter

Vous avez exécuté le rap de “Daechwita” lors du BTS 2021 MUSTER SOWOOZOO, mais c’est vraiment rare de vous voir rapper. J’imagine que tout le processus d’entraînement que vous avez traversé était intense.

Jin : C’était tellement dur. Je devais faire “Daechwita” et “Chicken Noodle Soup”, mais la liste de chansons n’a été décidée qu’un mois avant le concert. Pendant cette période, je rentrais chez moi après avoir fini le travail, et j’allumais la musique pour “Daechwita” et je m’entrainais pendant 15 minutes, ensuite je faisais “Chicken Noodle Soup” après ça, et ensuite j’allais directement me coucher. Le lendemain, je me réveillais, j’allais au travail, rentrais chez moi et je faisais 15 autres minutes sur “Daechwita” et “Chicken Noodle Soup”. J’ai répété ça pendant un long moment. Je suis mauvais pour mémoriser les paroles, alors ça a pris du temps.

 

Cela représente beaucoup de temps pour s’entraîner constamment comme ça. L’équilibre entre votre vie professionnelle et personnelle doit aussi être très important. C’est difficile de s’entraîner au-delà d’un certain temps chaque jour sans prendre un peu de temps pour se détendre.

Jin : Exactement. Comme je l’ai dit, je manque de compétences lorsqu’il s’agit de mémoriser des paroles, mais je pense que j’ai d’autres capacités qui compensent mes lacunes. En fait, je prends plaisir à mémoriser constamment des choses comme ça. Mon don est ma capacité à prendre du plaisir à pratiquer encore et encore, alors si je réussi d’une quelconque façon avant l’échéance, je me félicite (rires). L’entraînement me prend beaucoup de temps, alors j’ai simplement décidé de prendre ça comme un unique grand projet. Ma façon de faire est celle-ci, quand je dis qu’il est temps de prendre une pause, il est temps de prendre une pause, et je me repose à ma guise.

 

Vous semblez parler de l’importance de passer du temps en dehors des heures de travail dans ‘’l’ARMY Corner Store’’, quand vous avez dit que la mesure de votre satisfaction est le degré auquel vous pouvez passer votre journée futilement. En tant que membre de BTS, vous ne devez pas avoir autant de temps à passer à faire ce que vous voulez.

Jin : Les Coréens de mon âge n’ont pas d’autres choix que de s’améliorer, de nos jours. On doit améliorer ses qualifications, apprendre des choses, et les gens vous disent même que vos loisirs doivent être productifs, même si ce sont des loisirs. Après avoir appris ça quand j’étais jeune, je pense que je dois donner suite à ça, d’une manière ou d’une autre. J’ai l’impression que je dois faire quelque chose de productif, même quand j’essaie de prendre une pause. Mais si je ne fais rien et que je traîne au lit, ou si je fais quelque chose de contre-productif, des activités inutiles, je finis en fait par me sentir satisfait. De dormir à se réveiller, se réveiller à manger, de manger puis dormir à nouveau. Se réveiller et avoir soudain l’envie de regarder la télé, et d’y aller. S’il n’y a rien de bien à la télé, je joue à un jeu, je regarde ensuite l’horloge, et s’il est tard, je vais dormir. Je pense que tout le monde a besoin de jours comme ceux-là.

 

Ces moments-là doivent être les plus importants quand vous êtes surchargé de travail, étant un membre de BTS, puisque vous ne devez pas avoir beaucoup de temps pour faire ça.

Jin : Quand je ne travaille pas, tout ce que je veux vraiment faire, c’est faire quelque chose que j’apprécie par moi-même. Dans ce cas, les gens pourraient se demander pourquoi est-ce que vous faites quelque chose qui ne vous aidera pas dans la vie, mais je pense que ces moments-là sont importants pour chacun. La société recherche toujours ce qui est utile. Et c’est bien aussi, mais pour notre propre bien, je pense que nous avons besoin de trouver une stabilité dans nos esprits, même si cela semble inutile aux yeux d’autrui.

 

En parlant de ça, vous avez posté une photo de vous et Bang Si-Hyuk mangeant ensemble, le producteur, sur Weverse. C’est incroyable que deux personnes avec autant d’influence et de choses à faire puissent prendre du temps pour se détendre ensemble.

Jin : Les gens au bureau peuvent penser qu’il est inapprochable, mais je ne trouve pas qu’il soit comme ça (rires). Alors je lui ai demandé en passant de prendre un verre et il a soudain dit “Ok, quand es-tu libre ?”. La plupart du temps, cependant, je ne fais ce genre de rencontre que sur un coup de tête, alors j’ai dit, “Euh, je suis occupé, pour le moment. Ce jour-là est complet, et ce jour-là aussi” (rires). “Alors donne moi un délai approximatif et je me libérerai quand tu auras fini”. On a discuté comme ça et il est venu me voir le jour suivant pour dîner quand j’avais fini de travailler. Et il a dit qu’il cuisinerait pour moi et m’achèterai du vin, aussi. Bref, c’était un bon repas.

 

Vous ne pouviez pas vous sentir aussi à l’aise avec lui avant vos débuts (rires), mais tout comme le temps a passé, beaucoup de choses ont changé. Tout le monde a eu beaucoup de succès, aussi.

Jin : On peut dire que j’étais dans une position où je voulais du travail quand j’étais stagiaire. A cette époque, je pensais que les gens qui étaient choisis étaient vraiment très cool, mais à contrario, je n’avais aucune confiance en moi. Je ne pense pas que ça se serait passé comme ça, mais je pensais que si je parlais à quelqu’un qui avait trouvé du travail, il m’aurait jeté un froid, en quelque sorte. Alors je ne me sentais pas très confiant.

 

Je pense que vous avez montré que tu avais confiance en toi avec la blague que vous avez raconté lors de l’émission “You Quiz on the Block” à propos de votre grand frère qui vous appelle Mr Seokjin, ces derniers temps, ou quand vous avez parlé de l’ambiance quand une proche plus âgé vous a donné de l’argent lors du Nouvel An Coréen sur VLIVE. Que vous puissiez facilement accepter n’importe qui, peu importe comment il vous traite.

Jin : C’est vrai. Si je ne me comporte pas ainsi, tout le monde passe un mauvais moment. Les gens que je connais disent “Une superstar est là”, pour plaisanter. Si je dis “Superstar ? De quoi parlez-vous ? Ne dites pas ça”, et je les regarde sérieusement, ils n’ont aucune idée de comment m’appeler la fois suivante ou de quoi parler. Honnêtement, si quelqu’un qui me voit pour la première fois ou ne me voit pas souvent réagi de cette manière un peu exagérée, il pourrait penser que c’est amusant. Je pense que c’est aussi de cette façon que je réagirais si je rencontrais une personne vraiment très populaire. Alors si quelqu’un dit, “Ahah, la superstar est là”, je réponds, “La superstar est arrivée!’, aussi. À partir du moment où je ne réponds pas d’un ton sérieux, tout le monde comprend que c’est une blague, et la glace est brisée.

Interview Jin Butter

Maintenant que vous êtes une superstar pour de vrai, pas pour plaisanter, y-a-t-il quelque chose que vous voudriez dire à l’ancien Jin en manque de confiance en soi, si vous pouviez le rencontrer ?

Jin : Je ne sais pas ce que je lui dirais. Je veux lui dire de garder la tête haute (rires), mais si je donne trop de choses à penser à mon ancien moi, il pourrait finir épuisé après l’entraînement et abandonner. Je pense qu’il serait suffisant de simplement lui dire de travailler dur.

 

Où trouvez-vous l’ambition de continuer à travailler dur, même maintenant ?

Jin : Des réactions des ARMY, bien sûr. Je dirais que je fais plus d’efforts et que j’essaie de bien faire sans m’épuiser, comme ça je peux voir des gens sur Twitter ou Weverse dire que je me suis amélioré ou que je fais un bon travail. Ces temps-ci, nous devons faire des représentations enregistrées, et nous les tournons à l’avance pour des raisons de qualité. À cause de ça, nous enregistrons généralement les représentations un long moment avant la sortie des chansons, ce qui signifie que nous devons changer nos apparences pour les enregistrements. C’est pour cette raison qu’il est difficile de rendre public mon nouveau style tant que rien n’est dévoilé officiellement, sinon il pourrait y avoir des spoilers. Cela me donne encore plus envie de montrer le meilleur de moi-même dans nos prestations. Si ce n’était pas pour la situation actuelle, je pourrais voir instantanément les réactions de nos fans, alors c’est dommage qu’iels ne puissent me voir travailler aussi dur.

 

Que voudriez-vous dire aux ARMY ?

Jin : J’espère que nos fans ne perdront pas leur rire. Je ne suis pas très bon pour dire ce genre de choses tendres. Ce n’est pas dans ma personnalité. Je me sens gêné et embarrassé quand je parle comme ça et je n’arrive pas à me prendre au sérieux, alors je fais le minimum. Mais les fans nous regardent par loisir, vous savez ? Les passe-temps consistent à s’amuser et rire, alors je veux avoir l’air heureux pour elleux, pas épuisé. Je m’efforce de faire des publications amusantes, ou de laisser des réponses drôles sur Weverse pour les rendre plus heureux. J’espère simplement que tous ceux qui m’aiment sont heureux. Et je ne veux pas qu’iels voient quelque chose de mauvais. C’est ce que je ressens à propos de mon travail.